Contrat de location meublé

Contrat de location meublé

Nombreux sont les investisseurs immobiliers qui ne parviennent pas à rédiger aisément les contrats de location meublée, en raison de sa complexité. Mais n’oublions pas que louer en meublé révèle beaucoup d’avantages et les contrats ne doivent pas être un frein à la mise en place de ce système locatif.

Régi par les normes de la loi Alur, la rédaction de ce contrat est indispensable aux propriétaires qui souhaitent jouir des avantages de ce type de  location.

Le contrat, dans ce cas, décrit de façon pointilleuse les obligations et droits des deux principales parties (bailleur et locataire).

Vous découvrirez dans la suite de cet article les avantages, les spécificités et les conditions liés à chaque type de location meublée afin de rédiger convenablement un contrat de bail de location meublée.

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

La location meublée consiste à louer un appartement prêt-à-vivre. Chacune des pièces de ce logement contient des mobiliers adaptés à sa cible. Pour ce fait, il existe une liste détaillée et précise, octroyée par loi, contenant les différents équipements qui doivent meubler l’appartement.

Le régime fiscal de ce type d’investissement est assez spécifique ; en effet ses revenus sont considérés comme des bénéfices commerciaux et industriels au lieu d’être des revenus fonciers au même titre que le reste des investissements immobiliers.

La location meublée peut essentiellement toucher les logements loués en résidence principale ou en location saisonnière. Cependant, la location des résidences principales est encadrée par des contrats de baux locatifs très spécifiques et distincts. On retrouve deux baux dans ce cas à savoir : le bail de mobilité de 1 à 10 mois non renouvelables et le bail classique d’une année renouvelable.

Location meublée : Les éléments essentiels du contrat de bail

La rédaction d’un contrat de location meublée se fait exclusivement par écrit et il se produit en plusieurs exemplaires ; afin que chacune des parties présentes (le propriétaire, le/les locataire(s), le/les garant (s) etc.) puissent en posséder une copie.

A l’image d’un contrat de bail de location nue, le contrat d’un bail de location meublée doit obligatoirement contenir certaines informations concernant :

–        Le logement ;

–        Les charges et le loyer ;

–        Les différentes parties signataires ;

–        La durée du présent bail et la date à laquelle elle prend effet ;

–        Le/les dépôt (s) de garantie ;

–        L’ensemble des travaux réalisés dans l’appartement ;

–        Et éventuellement les frais de l’agence immobilière.

A tout ceci s’ajoutent l’information mentionnant les appareils électroménagers et les meubles présents dans le logement.

Cependant, le propriétaire a également la possibilité d’inclure dans le contrat de location meublée, à son initiative ou à celle du/des locataire (s), des clauses particulières. Mais ces dernières ne doivent pas être abusives et doivent être acceptées par toutes les parties concernées.

Les clauses considérées abusives au niveau de la location nue sont identiques à celles de la location meublée. Il importe également de notifier qu’il existe plusieurs contrats de baux de location meublée avec de différentes particularités.

Les différents contrats de location meublée

Location meublée longue durée

La location meublée longue durée est fiscalement plus attrayante que la location nue et ce pour deux principales raisons.

Les frais

Plusieurs sont les charges qui viennent affaiblir la rentabilité d’une location courte durée. On peut citer entre autres : les factures d’électricité et d’eau, les frais de ménages ou encore de blanchisserie.

A chaque fois que le logement est loué pour une courte durée, sa remise en état après la sortie nécessite de l’argent mais aussi du temps.

C’est une tâche onéreuse qui doit être intégralement réalisée par le propriétaire ou son gestionnaire. Par contre cette gestion est moins complexe au niveau de la location meublée longue durée. Généralement le contrat de bail est conclu pour une durée minimum de 9 à 12 mois avec possibilité de renouvellement automatique.

La majorité des services annexes offerts dans la location courte durée, sont quasiment indisponibles dans ce bail. De plus, le propriétaire a la possibilité de facturer au locataire quelques charges locatives comme par exemple les frais liés à l’enlèvement des déchets ménagers et à l’utilisation des espaces communs.

La fiscalité

En tant que propriétaire, vous avez le choix de soumettre vos revenus locatifs au régime fiscal réel ou au régime micro-BIC, à des conditions bien définies. Dans le premier cas, vous pouvez soustraire du loyer, vos charges pour leur somme réelle. Dans le deuxième cas, vous recevez un abattement de 50% pour diverses charges et frais.

La signature du contrat devra donc :

  • Contenir une liste complète du mobilier ;
  • Comporter la durée de location qui s’estime au minimum à 1 an ;
  • Se conformer aux critères de salubrité et de décence.

Le bail mobilité

En 2018, le contrat de bail mobilité est entré en vigueur avec l’adoption de la loi Elan. Ce type de contrat est destiné aux personnes qui sont en mobilité professionnelle et qui recherchent un logement pour une durée inférieure à un an.

Le bail mobilité est un contrat non renouvelable qui est signé pour une durée allant d’un mois à dix mois. Il est conçu pour répondre principalement aux besoins flexibles que recherchent les personnes mobiles.

Les personnes éligibles au contrat mobilité doivent être :

–        Etudiants (études supérieurs) ; En stage ;

–        Sous un contrat d’apprentissage ;

–        En formation professionnelle ;

–        En mission pour une durée déterminée ;

–        En mutation professionnelle ;

–        Volontairement engagées pour un service civique.

Ainsi, les étudiants peuvent jouir des avantages d’un bail mobilité avec des conditions beaucoup plus flexibles que ne possèdent pas le contrat de bail étudiants ; ce dernier est un peu plus rigide, avec une durée de neuf mois, sans tenir compte des stages réalisés par les étudiants.

Le bail étudiant

Un contrat de bail étudiant est un bail de location meublée spécialement conçu pour les étudiants. Les études et les formations professionnelles exigent souvent une certaine mobilité de la part des étudiants. Ceux-ci sont donc appelés à se loger dans des appartements meublés, dans une ville ou région donnée, pour une durée généralement courte.

C’est la raison pour laquelle le contrat classique de location meublée (durée minimum d’un an) ne s’adapte pas aux étudiants. C’est dans le but de remédier à ce problème, que le bail étudiant fut créé avec une durée de neuf mois.

Le contrat de bail d’une location meublée comporte des avantages qui profitent aux deux parties. L’étudiant a la possibilité de rendre le logement avant l’été, ce qui peut éventuellement lui faire économiser 2 à 3 mois de loyers.

Quant au propriétaire, il pourra ainsi profiter de cette période pour faire de la location saisonnière dont la demande est particulièrement tendue en été.  Les conditions d’éligibilité sont :

–    Avoir un âge inférieur à 30 ans ;

–  Avoir un statut d’étudiant, de stagiaire, être en formation professionnelle ou engagé volontaire dans un service civique.

Au même titre que tout autre contrat de location, le bail étudiant est également encadré par les règles de la loi Alur.

Location meublée courte durée ou saisonnière

Le bail de location meublée courte durée présente un avantage majeur au propriétaire qu’est la possibilité de fixer librement le prix de son loyer.

Le prix du loyer ne dépendra donc pas de l’encadrement de loyers instauré dans les zones à forte tension locative. En outre, le propriétaire peut également exiger au locataire, un dépôt de garantie.

Ce qui lui permettra, en cas de nécessité, de réparer les dommages causés par l’occupant mais également couvrir diverses charges telles que : les consommations d’eau et d’électricité, le chauffage etc.

C’est donc un procédé à l’image d’un contrat de bail de location classique. Cependant ces conditions se veulent mentionnées dans le contrat afin d’éviter tout type de discorde.

Ce type de location est qualifié de courte durée car elle ne dure qu’au maximum 3 mois (90 jours) en une année.  Il s’adapte parfaitement aux touristes ou aux vacanciers, qui peuvent ainsi louer un logement au mois, à la semaine, et même à la journée. La rédaction du contrat doit comporter :

  • Le nom et prénom du propriétaire et aussi du locataire ;
  • La situation géographique de la location ;
  • Le prix du logement et les conditions liés au paiement ;
  • Une précision sur son classement (classé ou non) ;
  • La surface habitable de l’appartement ;
  • Les services et équipements mises à disposition du locataire ;
  • La description détaillée du logement ;
  • L’établissement d’un inventaire du mobilier mentionnant tous les équipements disponibles ;
  • En cas de disponibilité d’une piscine privée, le propriétaire devra fournir les preuves de son respect aux normes de sécurité ;
  • La somme de la taxe de séjour qui est une obligation pour le locataire.

Que pouvons-nous retenir ?

La location meublée dispose d’une marge de rentabilité relativement plus élevée par rapport à la location à vide. Cependant sa gestion peut parfois s’avérer compliquée ou chronophage surtout lorsqu’elle est de courte durée.

En tant que propriétaire, vous pouvez confier la gestion de votre bien à une agence réputée. Il est également primordial de se conformer aux normes juridiques et fiscales avant de se lancer cette activité immobilière à visée « commerciale ».

Le contrat de colocation meublée et le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire sont également d’autres types de contrat avec différentes particularités.

Meublé de tourisme : c’est quoi ?

Meublé de tourisme : c’est quoi ?

Un meublé de tourisme est un bien immobilier résidentiel de type villa, appartement, studio, gîte à usage temporaire d’une personne. Le bien est cédé temporairement sur la base d’une location forfaitaire de courte durée et donc loué en meublé équipé.

Ainsi, la prestation de service proposé répond à un besoin de location éphémère pouvant être à la fois journalière que mensuelle, s’inscrivant ou non dans l’article D. 324-2 du Code du tourisme.

De plus, les meublés de tourisme peuvent être des logements individuels ou faire partie d’un groupe de logements meublés à location courte durée dont la durée maximale est de 90 jours ou de 12 semaines consécutives.

Meublé tourisme et le niveau d’équipement

Souvent, on parle de résidence de vacances ou de village de vacances, en fonction des services supplémentaires proposés par certaines loges. Il peut donc y avoir des logements disposant de caractéristiques particulières.

C’est d’ailleurs le cas des logements ruraux, qui s’inscrivent dans un cadre rural et dans un environnement préservé. Cependant, votre logement meublé touristique, pour qu’il soit considéré comme tel, devra respecter un minimum de code de confort et d’habilité en plus de la liste des meubles obligatoires en location meublée.

Par ailleurs, pour être qualifié de meublé de tourisme, le logement doit notamment comprendre :

  • un mobilier de séjour : table, chaises, etc…
  • une literie comprenant une couette ou une couverture,
  • une plaque de cuisson,
  • un réfrigérateur,
  • des ustensiles de cuisine…

Ce sont des équipements essentiels pour que votre logement soit qualifié ou qu’il soit inscrit comme étant un appartement meublé tourisme.

Attention, la liste pour être qualifié de meublé est plus longue et il convient de la respecter au minimum pour agir en toute légalité.

 Le classement meublé tourisme

Le fait de classer son logement meublé tourisme est une démarche purement volontaire que prennent le plus souvent les locataires immobiliers. Il faut aussi comprendre qu’elle relève d’une démarche stratégique leur permettant de se démarquer en ligne en ayant une certaine côte appréciable.

Mais, si vous êtes tenté d’avoir un jour des étoiles distinctives, alors il y a certaines conditions ou dispositions que vous deviez envisager. En effet, pour espérer participer au classement, un bien meuble individuel possédant une cuisine doit s’étendre au minimum sur une surface de 12 mètres carré.

De plus, les logements meublés touristiques se distinguent les uns des autres grâce un système de niveau d’étoile. Ainsi, le niveau standard d’un meublé tourisme est de 1 étoile ; plus on tend vers le niveau 5 comprenant 5 étoiles, plus le luxe, le confort et la sécurité sont de mise.

Avoir un bon classement en termes de meublé touristique permet de classer notre logement comme étant sûr et fiable pour le touriste.

Par ailleurs, la sélection d’un meublé tourisme d’un niveau inférieur à un niveau supérieur s’effectue généralement selon 3 grands critères que sont :

  • L’état du matériel immobilier et la qualité des meubles ;
  • L’aménagement et le niveau de disponibilité du service-client ;
  • Le niveau d’accessibilité et de développement de vos biens.

En fonction des cases que cache votre bien, vous recevrez des points sous-forme de pourcentages qui vous distingue des autres logements en meublé. Ces derniers déterminent votre place au niveau des meublés touristiques.

Les étoiles et le classement des meublés touristiques

Il existe 5 catégories de niveau de meublés touristiques que sont :

  • Les meublés de 1 étoile représentent les établissements standard à niveau économique. Le logement au niveau de confort est basique. Il est conçu uniquement pour un public francophone recherchant un établissement avec un prix économique.
  • La catégorie 2 étoiles : logement de qualité moyenne ou intermédiaire. Il propose un cadre de vie un peu confortable et quelques services appréciables.
  • Les meublés 3 étoiles : logements de classe moyenne-supérieure. Séjours très commodes avec des services de qualité et proposant des avantages satisfaisants.
  • Les logements 4 étoiles : établissement haut de gamme. Établissement de niveau supérieur offrant toute une panoplie d’outils ou d’équipements en fonction de chaque client et surtout en plusieurs langues.
  • Les meublés supérieurs de 5 étoiles : établissement de qualité supérieure et de niveau haut de gamme. Ce sont des établissements qui offrent toute une gamme de services ++ en allant du spa au golf etc. Le haut confort et la qualité supérieure des prestations de service sont au rendez-vous ; rien de semblable aux autres niveaux inférieurs.

Classement du meublé tourisme : à quelle structure m’adresser en France ?

En tant que locataire saisonnier, si votre ambition est d’exercer dans la location touristique, alors vous devez vous adresser à l’agence française ATOUT FRANCE. A vrai dire, Atout France est le véritable organisme étatique dont le rôle est de promouvoir le développement du secteur de l’hébergement touristique et de tous ses acteurs.

Outre la promotion du tourisme saisonnier, ce dernier à pour rôle la promotion des classements des meublés touristiques auprès des professionnels et du grand public. Par conséquent, il est donc chargé de présenter chaque année les établissements touristiques à fort potentiel sur son site internet.

Quel est l’utilité du classement meublé tourisme ?

La classification de votre logement en meublé de tourisme renseigne les futurs locataires de la qualité du service et des prestations dont ils bénéficieront au sein de votre établissement.

De plus, classer son logement meuble relève d’une bonne stratégie de commercialisation marketing pour le bailleur. Toutefois, la prudence est de mise car, dans les grandes villes, faire louer son bien meublé tourisme requiert le respect de certaines réglementations.

Il y a également un bel avantage fiscal permettant un abattement de 71% sur les revenus locatifs pour obtenir le résultat fiscal imposable.

La location saisonnière et les cotisations sociales ?

Lorsque vous exploitez un bien meublé dans le cadre d’une location saisonnière auprès d’une clientèle séjournant pour une période courte et non domiciliée, vous devez vous acquitter des cotisations sociales si vos encaissements annuels excèdent 23 000 €.

Le volet marketing dans le processus d’obtention de clients.

C’est l’ensemble de moyens à mettre en œuvre dans le but d’obtenir une clientèle suffisamment épanouie et satisfaite. Ici, c’est le lieu où vous deviez concevoir des stratégies dans l’optique créer entre vous et votre clientèle une expérience particulière en lui proposant des services à son goût.

Vous pouvez ainsi adopter une stratégie de séduction en mettant en place un contrat professionnel privé ou un système de location peer-to-peer. C’est un système de gré à gré ou de personne à personne vous permettant de booster vos chiffres.

Contrat professionnel privé

Ce type de commercialisation, très encadré par la loi en France, offre certaines garanties aux locataires en échange d’un prix plus élevé.

En effet, les intermédiaires (agents immobiliers, voyagistes, agences de voyages, etc.) qui interviennent dans la commercialisation des biens immobiliers prélèvent une commission sur le chiffre d’affaires généré, ce qui va augmenter le prix payé par le locataire et le loyer versé au propriétaire.

S’il est très bien exploité, ce système pourrait certainement vous aider à réaliser des entrées massives de trésoreries.

Le système de location personne à personne

En France, ce mode de location s’est développé depuis 1952 suite à la création du premier gîte dans le hameau de Chaudol à La Javie en 1951 par le sénateur des Basses-Alpes, Émile Aubert. En effet, cette démarche a conduit en 1973 à la création de la Fédération des Gîtes de France.

Aujourd’hui, Gîtes de France est le premier réseau d’hébergement chez l’habitant en Europe, une place qu’elle a su fièrement préserver au fil des années.

Cependant, les acteurs institutionnels et l’Internet ont modifié l’évolution de ce marché, rendant de plus en plus difficile la réalisation de ce genre d’actions.

En effet, la location de particulier à particulier est souvent plus avantageuse économiquement, en raison de l’élimination des intermédiaires habituels (agence immobilière, tour-opérateur, centrale de réservation, agence de voyage). Elle permet au locataire d’avoir un contact direct avec le véritable propriétaire du bien.

Heureusement qu’il existe encore de nombreuses plateformes de séjours touristiques qui font encore l’apologie des meublés touristiques sans susciter l’aide d’un intermédiaire. Même si la location se fait de particulier à particulier, le propriétaire ne peut se soustraire aux obligations légales de nature fiscale et réglementaire.

Contre-proposition et contre offre en immobilier

Contre-proposition et contre offre en immobilier

Pour les investisseurs, la maîtrise de la négociation a un avantage certain dans les affaires. Ainsi, il est clair que le maniement des techniques de négociation comme la contre-proposition et la contre-offre fait de vous un investisseur expérimenté dans l’art de marchander. Cela fait partie intégrale du relationnel en immobilier.

D’ailleurs, en immobilier tout comme dans bien d’autres secteurs, il est nécessaire de savoir utiliser les techniques de négociation face à un client.

Si vous l’ignorez peut-être, sachez que savoir négocier constitue un outil précieux pour l’investisseur dans sa quête de succès.

Dans cet article, nous allons alors développer deux techniques fondamentales de confrontation que tout investisseur doit posséder dans sa boîte à outil pendant une opération de marchandage. Il s’agit donc de la contre-proposition et la contre-offre.

La stratégie de contre-proposition

Tous les investisseurs s’alignent sur le fait qu’il est rentable pour un entrepreneur d’acquérir un bien immobilier en dessous du prix du marché afin de réaliser du profit.

Cette initiative lui permet de sécuriser à la fois son investissement et ses marges bénéficiaires contre toute variation incongrue du marché. Cependant, avec la loi de la controverse du marché, il est possible que la réalité soit autre avec la fixation de la valeur d’un bien au prix du marché.

Dans ce cas de figure, il serait important pour vous que vous procédiez à la négociation afin de ramener le bien à un prix abordable selon vos coûts. Il est clair que votre objectif est d’acquérir un bien rentable, cependant, la négociation d’un bien ne s’impose pas à travers la loi ‘’qui le veut, le fait’’.

Au contraire, la négociation est beaucoup plus complexe que cela, c’est un art qui se prépare d’avance. Négocier demande des arguments clairs, précis, logiques et persuasifs. Ainsi, que peut-on retenir de la contre-proposition d’achat lors des négociations.

Qu’est-ce que la contre-proposition ?

La contre-proposition d’achat constitue pour le vendeur, une action qu’il pose pour exprimer son désaveu face à l’offre d’achat que lui soumet un acheteur.

En général, les actions relatives à la contre-proposition se situent au niveau de la formulation à la baisse du prix de vente du bien proposé par l’acheteur.

Par ailleurs, dans le déroulement du processus, le vendeur à tendance à proposer une offre nouvelle. Il peut donc susciter un intérêt particulier relatif à l’ajout ou à l’annulation d’accords comme condition primaire de vente du bien.

Que peut contenir une contre-proposition d’achat ?

Le plus souvent une contre-proposition d’achat rime avec un texte tout bonnement rédigé qui réquisitionne la signature des deux parties dans lequel le vendeur affirme prendre connaissance de votre offre d’achat.

Cependant, il n’est pas tout aussi enchanté à l’idée de vous vendre son bien. Il précise par conséquent qu’il reste à l’écoute en ce qui concerne une quelconque autre offre.

Par ailleurs, pour qu’il y ait un accord, il faudrait que votre contre-proposition d’achat fournisse un nouveau prix à la fois supérieur à votre offre initiale mais en restant inférieur au prix du marché.

De plus, le vendeur peut user de sa contre-proposition pour demander un délai de validité au-delà duquel le document n’est plus valable.

Comment réagir à une contre-proposition forte ?

Lors des négociations, s’il advient qu’une offre rédigée dans une contre-proposition est en déphasage avec votre budget, alors il est de votre ressort d’annuler la contre-proposition. Si vous n’avez pas envie d’abandonner, alors, sachez que vous avez une option, celle de vous faire rédiger une nouvelle contre-proposition reflétant la réalité de vos finances.

Cette demande est risquée dans les zones où il existe plus d’acheteurs que de vendeurs. En France par exemple, les chasseurs immobiliers rodent de partout. Par ailleurs, si votre vendeur est en compagnie d’un agent immobilier, alors soyez amical lors des échanges de négociation car l’agent immobilier pourrait être un élément facilitateur dans la négociation.

Comment réagir face à une contre-proposition orale ?

Il faut savoir qu’une contre-proposition engage le vendeur une fois qu’elle est approuvée par l’acheteur. Ainsi, pour éviter ces contraintes, nombreux sont les vendeurs qui préfèrent formuler une contre-proposition orale. En effet, ils ont tendance à formaliser une contre-proposition écrite suite à de bonnes négociations fructueuses. Cependant, dans le contexte, il est possible que cette action vous mette à dos, de potentiels acheteurs concurrents.

La stratégie de la contre-offre

Qu’est-ce qu’une contre-offre ?

Une contre-offre est une réponse donnée à une offre initiale. Une contre-offre signifie que l’offre initiale a été rejetée et remplacée par une autre. La contre-offre donne à l’auteur de l’offre initiale trois options : accepter la contre-offre, la rejeter ou faire une autre offre.

Généralement, les contre-offres sont courantes dans de nombreux types de négociations commerciales, de transactions, d’accords privés et publics entre deux personnes ou deux entités. Vous pouvez les trouver dans les transactions immobilières, les négociations d’emploi, les ventes de voitures, les placements privés, les fusions-acquisitions, les rachats, etc.

De plus, en tant qu’acheteur d’un logement, si vous faites une proposition d’offre inférieure au prix proposé, le vendeur peut choisir de la rejeter, de l’accepter ou de la laisser simplement expirer.

Si le vendeur fait appel à un agent immobilier, celui-ci filtrera les meilleures offres pour son client et s’associera finalement aux meilleurs enchérisseurs.

Par ailleurs, les vendeurs, à leur tour, peuvent également faire une contre-offre en indiquant la date de clôture de la vente. Si, par exemple, ils doivent agir rapidement, ils voudraient que la transaction soit conclue le plus tôt possible. Toutefois, s’ils ont besoin de rester plus longtemps dans le bien, ils peuvent demander à louer le bien pendant une certaine période après la transaction.

L’état du bien immobilier et les contre-offres

Les négociations de prix et les dates de clôture sont courantes entre les deux parties, mais il y a encore plus de raisons pour lesquelles les vendeurs peuvent recevoir une contre-offre.

En effet, l’état de la propriété est probablement le facteur le plus important. Lorsque les acheteurs potentiels visitent et analysent la propriété, le moindre petit problème lié à l’état de la maison peut entraîner une contre-offre éventuelle.

Cependant, les valorisations sont une autre raison de faire des contre-offres. Si l’évaluation préalable à l’achat est inférieure au prix de vente convenu, cela aura une incidence sur le montant du prêt hypothécaire que la banque accordera à l’acheteur.

Quelles sont les Droits et obligations relatifs à un vendeur ?

Le vendeur d’un bien immobilier a le droit d’analyser les différentes possibilités d’achat de son bien. Étant le principal propriétaire du bien, il est clair qu’il dispose d’une liberté totale de répondre favorablement ou négativement à une quelconque offre d’achat. Ainsi, pendant ces périodes de négociation de vente, ce dernier dispose de plein droit pour :

  • Accepter ou non l’offre d’un potentiel acheteur
  • Éditer une contre-offre nouvelle inhibant totalement l’action de l’ancienne en la rendant obsolète. Cependant, si le vendeur accorde du crédit à l’offre de l’acheteur, ce dernier est obligé d’entamer les transactions relatives au solde du bien. Autrement dit, une fois que le vendeur accepte une proposition de prix par écrit, il devient alors impératif de signer l’acte de vente. En effet, devant la loi, l’affaire est théoriquement conclue.

Quels sont les droits relatifs à un acheteur ?

Lors des opérations d’achats de biens entre le vendeur et l’acheteur, une fois qu’une offre d’achat est approuvée par le vendeur, un acheteur peut exercer légalement une pression sur le vendeur pour qu’il signe l’offre de vente.

Pouvoir de négociation

Si vous êtes vendeur, au cours de l’analyse d’une contre-offre, il est conseillé de faire appel à un agent immobilier expérimenté qui pourra vous aider à faire aboutir les négociations. La connaissance est le pouvoir dans les négociations, alors essayez d’obtenir autant d’informations que possible sur la maison, sur le vendeur ou sur l’acheteur.

Parfois, les vendeurs utilisent la vente d’un bien pour financer l’achat d’un autre bien, ce qui signifie qu’ils disposent d’une période limitée pour vendre et qu’ils peuvent être plus impatients de conclure un accord. De même, les acheteurs qui ont résilié un bail peuvent être désespérés de trouver un endroit où vivre et être plus disposés à négocier.

Par ailleurs, si vous vendez une maison présentant des problèmes connus et concrets, prévoyez comment ces problèmes peuvent vous désavantager lors des négociations.

Ces types de problèmes placent les vendeurs dans une situation nettement désavantageuse. En effet, les vendeurs doivent payer les réparations, baisser le prix demandé ou rejeter la contre-offre en espérant que le prochain acheteur ne remarque pas les réparations potentielles ou ne s’en préoccupe pas.

En revanche, du point de vue de l’acheteur, il est préférable de payer une inspection (environ 500 euros) avant de franchir le pas de l’achat d’une maison. En contrepartie, l’inspection peut vous faire économiser de l’argent et vous éviter de futurs problèmes à gérer.

Répondre à une contre-offre

Si vous avez reçu une contre-offre en tant qu’acheteur ou vendeur, examinez soigneusement tous les aspects. Que vous vendiez ou achetiez une maison, établissez un prix plancher ou minimum et un prix plafond ou maximum que vous êtes prêt à payer ou à accepter.

En revanche, avec de bonnes informations sur l’état de la maison et la situation de l’acheteur ou du vendeur, les contre-offres peuvent être vos amies. De plus, profitez des outils d’évaluation gratuits en ligne pour obtenir les meilleures informations sur n’importe quel bien, que vous soyez locataire, acheteur ou vendeur.

Formation à l’investissement immobilier

Formation à l’investissement immobilier

La formation à l’investissement immobilier est indispensable pour booster les aptitudes de l’investisseur et ses chances de réaliser des affaires rentables. En effet, la connaissance est une denrée de taille pour réussir l’investissement immobilier et ainsi se lancer sereinement dans les investissements locatifs.

Dès lors, la formation revêt un caractère sine qua non. Dans le présent article, vous découvrirez d’une part, les objectifs de la formation à l’investissement immobilier. D’autre part, vous comprendrez l’importance d’une telle formation et les packs auxquels vous pourrez souscrire pour booster vos aptitudes.

Les attentes et objectifs à atteindre lors de la formation en investissement immobilier

Devenir un investisseur immobilier à succès, un rentier immobilier est sans doute l’objectif principal d’une formation à l’investissement immobilier.

En tant qu’aspirant à l’investissement immobilier, vos interrogations sont nombreuses notamment en ce qui concerne les moyens de rentabiliser les affaires ou simplement ceux pour passer à l’action.

En effet, il est indispensable d’acquérir un panel de connaissances d’un très bon niveau dans plusieurs domaines pour y arriver. Il s’agira donc de vous aguerrir dans les domaines du financement, de la fiscalité, la gestion, les travaux, les stratégies, développement des outils concrets de gestion, etc.

Entre autres, une formation à l’investissement immobilier vous apporte les réponses aux attentes et interrogations sur vos futurs ou probables investissements en immobilier. En outre, il existe plusieurs sortes d’investissement immobilier.

Vous pouvez avoir pour vocation de pratiquer l’achat-revente des biens immobiliers ou bien investir dans l’immobilier locatif ou encore combiner les deux. Dans l’un ou l’autre des cas, la formation à l’investissement immobilier vous permet de vous situer et de mener des choix adéquats.

Par ailleurs, le partage des expériences est très important. Fort heureusement, la démocratisation des connaissances permet d’apprendre des expériences des autres. S’inscrivant dans cette dynamique, la formation à l’investissement immobilier a également pour objectif de vous permettre d’éviter les pièges et erreurs qui peuvent coûter très chères.

En réalité, vous êtes un énième investisseur immobilier. Il est alors aberrant de se lancer en commettant les mêmes erreurs que d’autres personnes dans le passé.

Voilà pourquoi, la formation à l’investissement immobilier fait découvrir les situations susceptibles de porter préjudice à votre futur investissement. Pour ce faire, il se sera question de pouvoir se faire accompagner par un coach compétent et expérimenté.

Pourquoi faire une formation à l’investissement immobilier ?

Les raisons sont nombreuses ! Il existe en outre plusieurs réalités à affronter dans un investissement immobilier. Tout d’abord, il faut constituer le capital à investir, ensuite être en mesure de dénicher des biens rentables, pouvoir négocier et bien acheter les biens et enfin promouvoir les biens en vue de rentabiliser.

Il s’agit là des grandes étapes d’un investissement immobilier qui incluent plusieurs autres tâches plus ou moins délicates à réaliser.

La formation à l’investissement immobilier est nécessaire pour passer chaque étape de votre activité avec succès. Être à l’abri financièrement est indéniablement votre objectif dans l’investissement immobilier.

Ainsi la formation vous permettra de faire en sorte de dormir sur vos deux oreilles lorsque vous vous lancez car des mauvaises décisions engendreront très vite des pertes. La formation à l’investissement immobilier constitue la meilleure solution pour prévenir ces pertes et faire des investissements immobiliers sécurisés et sereins.

Vous pourrez dès lors gagner du cash-flow chaque mois ou être en auto-financement. De plus, l’investissement immobilier est un domaine dans lequel collaborer avec de nombreuses personnes est régulier.

Cela appelle à une bonne capacité de gestion. Une capacité que la formation boostera chez vous afin d’optimiser votre méthode pour gérer le relationnel positif avec tous les acteurs peu importe l’environnement lorsque vous investissez.

Ensuite, sécuriser vos biens ainsi que leurs occupants méritent des méthodes et techniques bonnement élaborées. La formation aide au développement des astuces pour sécuriser les recherches de biens immobiliers, les achats et la protection des locataires. Elle offre de même, des outils concrets pour traiter la banque, les baux, les tableaux d’estimation pour les travaux, les études …

Aussi, un cercle de formation constitue-t-il un creuset d’idées et un forum de discussion autour des défis des acteurs. Cela dit, vous bénéficierez de nombreuses heures de formation en ligne avec un accès à vie et d’un accompagnement plus ou moins permanent avec des coachings communs.

Bénéficiez d’un accompagnement très important

Maintenant que vous êtes imprégné des atouts de la formation à l’investissement immobilier, nous vous proposons de garantir votre réussite en investissement immobilier. Nous vous proposons pour cela, notre accompagnement.

En effet, notre formation apportera avec les meilleurs outils, des réponses claires et précises à vos attentes. Il s’agit d’un ensemble de programme complet qui participe au développement et au renforcement de vos aptitudes de rentier immobilier à travers plusieurs activités. Vous bénéficierez à donc de plusieurs choses à savoir :

  • Un coaching commun toutes les 6 à 8 semaines : ces séances permettent d’apporter des réponses aux besoins des participants. Elles se déclinent à travers des questions-réponses et l’intervention de plusieurs professionnels sur les différents aspects de l’investissement immobilier. De plus, des études de cas concrets sont proposées et permettent de traiter tous les sujets auxquels les investisseurs font face.
  • Des réponses à toutes vos questions et mise en place d’une plateforme interactive : grâce à ces cette plateforme, vous poserez des questions à tout moment en dehors des séances de coaching et recevrez l’assistance des formateurs.
  • Un suivi des avancés et conseils : après les séances de coaching et les solutions proposées, on vous accompagne à travers l’analyse des résultats obtenus afin de proposer de nouveaux conseils.
  • Un numéro de téléphone pour solliciter les formateurs en cas de nécessité absolue.
  • Un accès régulier aux nouveautés et aux dernières astuces.

Des packs formation en investissement immobilier complets

Pour vous accompagner, nous mettons à votre disposition des packs de formation suivants.

Débuter pas à pas avec des vidéos et un accompagnement ajusté et ordonné

C’est le premier programme de formation de notre liste pour bien débuter votre cursus d’entrepreneur immobilier. Elle porte sur l’investissement locatif et détaille à ce titre, les étapes à suivre pour débuter sans problème votre investissement.

A terme, cette formation a pour objectif de vous apporter les astuces et les outils nécessaires pour bien fonder votre affaire d’investissement immobilier.

A cet effet, vous découvrirez entre autres les questions à se poser pour commencer, comment identifier l’environnement dans lequel il faut investir, comment investir dans un environnement en surmontant les difficultés éventuelles qui s’imposent, etc. En résumé, à la fin de cette formation, vous aurez des objectifs clairs et bien planifiés de même que des outils concrets pour bien investir.

Gérer les travaux

Cette deuxième formation de notre pack complet, aborde l’un des aspects les plus complexes de l’immobilier locatif à savoir les travaux. Après l’acquisition d’un bien, il faut bien souvent procéder à la rénovation pour enfin la louer. Toutes dépenses bien faites dans ce contexte augmente la consistance des plus-values du bien.

L’objectif est alors d’apprendre à gérer les travaux sous tous les aspects. Ainsi, vous bénéficierez des outils techniques pour y arriver suivi d’un accompagnement régulier.

Au total, vous bénéficierez de 60 vidéos qui englobent tout ce qu’il faut maîtriser au sujet des travaux. Grâce à cette deuxième formation à l’investissement immobilier, vous aurez diverses astuces pour réussir l’investissement dans les travaux de rénovation.

Comprendre et apprendre la fiscalité

La fiscalité est très importante et constitue une réalité qui nécessite de meilleures attentions dans un investissement locatif. Construit en 4 modules avec l’intégration de 26 vidéos, ce troisième programme de formation a pour objectif de faire connaître tous les régimes fiscaux en termes d’investissement locatif.

Ce pack de formation transforme ce qui constitue le casse-tête des entrepreneurs en une manche d’escalier pour l’ascension de votre affaire. En effet, ce programme garantit la maîtrise des exigences fiscales auxquelles vous devrez faire face. Dès le début, vous avez une idée claire des réalités de la Société Civile Immobilière (SCI). Plus important, vous pouvez tester grâce à un simulateur, l’impôt sur les sociétés (IS) dans le cadre de votre investissement.

Tous les outils nécessaires aux bons investissements

Les outils ne doivent pas être un frein à la réussite. Ils doivent s’inscrire dans la méthode avec facilité. Vous bénéficierez de tous les outils utiles sans superflus. La méthode additionnée aux outils vous assurera donc une réussite sur le long terme.

Coaching en Immobilier

Coaching en Immobilier

Dans le domaine de l’immobilier, le terme « coaching » regroupe un ensemble de techniques susceptibles de permettre à une personne de renforcer ses capacités et compétences afin d’atteindre ses objectifs.

Les résultats obtenus grâce au coaching immobilier peuvent être d’un atout indéniable dans votre carrière d’investisseur et pour vous permettre de vous lancer dans l’immobilier en toute sérénité. Découvrons ensemble en quoi consiste réellement le coaching immobilier.

Dans cet article, nous allons définir le concept de « coach immobilier » ainsi que l’intérêt d’être accompagné par celui-ci. Enfin, nous énumérerons les différentes panoplies d’outils de formations dont vous bénéficierez.

 Qu’est-ce qu’un Coach en immobilier ?

Le coaching est un terme qui vient de l’anglais et qui signifie « formation ». Son but est de préparer des personnes à tirer le meilleur d’elles-mêmes dans un domaine personnel ou professionnel. C’est une pratique qui est en vogue en raison des excellents résultats obtenus par les entreprises.

Cependant, dans le cas des néo investisseurs immobiliers, le coach fait ressortir les compétences (présentes et cachées) des personnes voulant investir (mais étant bloquée) afin de les valoriser et d’obtenir de meilleurs résultats et ainsi de passer à l’action de manière sécurisée.

Le coach immobilier est un expert à part entière qui maîtrise le milieu de l’immobilier et de l’investissement locatif.

En clair, on pourrait donc dire qu’un coach immobilier est un accompagnateur des personnes souhaitant acheter des biens immobiliers rentables ou patrimoniaux en toute sérénité. Il agit généralement comme étant un véritable facilitateur en mettant à votre disposition des outils, des matériels et des techniques pour vous permettre de faire de très bonnes affaires.

Au total, l’objectif d’un coach immobilier est de vous encadrer à devenir un véritable investisseur immobilier capable de faire un business immobilier rentable. Il vous fournit donc toutes les armes adéquates pour que votre business soit rentable quelles que soient les circonstances.

Un coach immobilier n’est alors ni un psychologue, ni un thérapeute, bien qu’il puisse avoir ces compétences. Il s’agit généralement d’un expert du secteur qui a de nombreuses années d’expérience et de nombreux succès à son actif.

Il devient ainsi un véritable modèle vous assurant ces fameux investissements réalisés selon vos critères et/ou selon votre image.

Pourquoi se faire accompagner par un coach immobilier ?

Se faire accompagner par un coach est-il synonyme d’un aveu de faiblesse ou d’incapacité ? Non, au contraire, c’est une preuve de courage, c’est accepter de se remettre en cause ou de se lancer un défi personnel, celui de partir à la recherche de ses propres capacités internes souvent oubliées ou insoupçonnées.

Par ailleurs, dans le cas de l’immobilier, se faire accompagner par un coach relève d’une grande importance car cette initiative nous permet aussi bien d’apprendre et d’être encadré dans la réalisation de votre projet immobilier par un expert.

Ainsi, être accompagné par un coach immobilier vous permet d’embrasser fièrement une « carrière » d’investisseur serein avec de nombreux avantages.

La maîtrise du métier d’investisseur immobilier grâce à un accompagnement sur mesure

Ce point est assez important en ce sens qu’il vous permet de vous intégrer et de faire graduellement vos premiers pas dans le domaine de l’immobilier.

A travers cette disposition impressionnante, vous serez amené à connaître via votre mentor, les différentes erreurs à éviter lorsqu’on exerce dans ce métier. En effet, en étant parfaitement épaulé, il vous sera d’autant plus facile de maîtriser les rouages de l’immobilier tout en réalisant vous-même vos propres ventes immobilières.

De plus, par le biais du savoir-faire de votre coach, il est clair que vous seriez à même d‘éveiller vos propres capacités enfouies en vous.  Ainsi, vous serez capable d’estimer à la perfection le prix d’un bien, de le vendre, de le négocier ou encore d’optimiser toutes les composantes de l’immobilier nécessaires à la réalisation des bonnes affaires.

Le développement d’une attitude plus proactive à travers l’expérience acquise

Dans un marché hautement concurrentiel, un professionnel qui réussit est motivé pour chercher des solutions aux problèmes auxquels il est confronté.

Grâce aux connaissances que lui transmet son mentor au quotidien, il sera désormais capable de proposer lui-même des solutions afin de résoudre un problème donné.  Au lieu d’attendre une réponse toute faite, il se concentre à la rechercher lui-même afin de trouver une issue efficace.

De plus, il est évident que chaque instant qu’il passe au côté de mentor est une usine d’informations et de connaissances qu’il accumule. Au fil du temps, il réussira à atteindre un niveau considérable dans le métier, les différentes stratégies de réflexion et de prise de décision s’amélioreront considérablement.

Cela vous garantit une boîte à outils tout très utiles pour votre parcours.

Le perfectionnement des compétences techniques et non techniques

Dans le domaine de l’immobilier, les compétences sociales sont essentielles pour traiter avec les professionnels du secteur et établir des liens avec les clients.

Le coach pourra vous aider à développer cette compétence pour établir une relation cordiale avec votre entourage et faire ressortir votre potentiel.

En effet, disposer d’une telle relation vous permettra d’échanger aisément avec vos clients quel que soit la tournure de vos négociations. Sachez de même que cet atout est une masse qui, le plus souvent, fait pencher la balance de négociation en votre faveur.

Par conséquent, vous réaliserez des gains lors de vos ventes. Ce sont des astuces qui permettent d’éviter au maximum d’enregistrer des pertes pendant vos opérations commerciales.

Une meilleure planification des activités et du temps

L’investisseur immobilier d’aujourd’hui doit être vigilant à de nombreux aspects (travaux, fiscalité, négociation, secteurs, …), cependant, la clé du succès consiste à s’organiser de manière concrète et de passer à l’action en toute connaissance de cause.

En clair, le coach immobilier établit avec son client une série d’objectifs à atteindre. Lesdits objectifs seront applicables dans la vie quotidienne du client en vue du succès de son projet.

Une série de techniques et d’activités est conçue pour aider celui-ci à améliorer de manière significative son travail d’équipe, son niveau de confiance face aux autres, l’organisation au sein de ses activités et l’orientation vers un bien meilleur parcours d’investisseur.

Vos objectifs seront axés sur la réalisation

En travaillant avec un coach professionnel, vous maîtriserez les éléments de la fixation d’objectifs et vous serez motivé pour les atteindre avec succès. Il vous conduira à déterminer par vous-même vos faiblesses. Il travaillera avec vous pour les transformer en points forts.

Capacité d’adaptation face à l’adversité

L’investisseur immobilier d’aujourd’hui doit non seulement apprendre à utiliser les derniers outils technologiques pour faciliter son travail et améliorer ses résultats ; mais il doit également être ouvert à une méthode efficace enseignée par le coach immobilier, le modèle.

Ainsi, de par ses conseils, le coach immobilier vous aidera à concevoir vos propres valeurs et stratégies opérationnelles.

Si vous êtes capable de vous adapter à de nouvelles situations, vous pouvez avoir un magnifique parcours d’investisseur. Les coachs immobiliers s’attachent à promouvoir le travail d’équipe car ils connaissent la nécessité qui ressort de l’interaction et la complémentarité.

N’oubliez pas qu’une mentalité de  »gagnant-gagnant » peut vous servir aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre vie d’investisseur locatif.

Votre coach en immobilier vous permet de bénéficier d’une panoplie d’outils et de formation ajustés pour vous

Dans le processus de soutien, le coach immobilier est un expert qui mettra à votre disposition tout un ensemble d’outils bien ajustés dont le but est de vous amener à atteindre un certain niveau de progression.

Ainsi, en fonction de votre inspiration, de votre disposition ou encore, de votre préférence pour une technique donnée, vous profiterez d’un ensemble de moyens vous assurant un parfait apprentissage. En clair, votre coach immobilier s’assurera de l’efficacité de la pédagogie.

Les outils et la technique doivent ne doivent pas être un frein au développement, ils seront simples à maitriser et ils doivent être au service de votre méthodologie.

Un apprentissage de techniques et d’astuces grâce aux explication vidéo YouTube et télégram

Avoir un coach immobilier n’est pas forcément établir un contact physique avec ce dernier. Aujourd’hui, il est possible de suivre les conseils et les astuces d’un coach uniquement en ligne, soit via les réseaux (YouTube, Facebook, Instagram et autres).

Cette technique d’apprentissage est utilisée par de nombreuses personnes chaque jour. De plus, elle vous fait économiser du temps et de l’argent.

Elle prouve d’ailleurs sa fiabilité à travers les nombreuses personnes qui, par divers programmes, arrivent à exercer et prospérer dans le métier.

Des sessions de coaching en immobilier communes avec d’autres élèves de votre mentor.

Travailler avec un coach immobilier a un grand avantage pour quiconque souhaitant exercer de manière professionnelle dans le métier. Par ailleurs, pour vous aider durant votre apprentissage, les coachs n’épargnent surtout pas la possibilité de vous voir collaborer avec des apprenants d’une même session pour la réalisation d’un projet pratique.

Cette étape est très importante car elle permet au jeune apprenant d’améliorer son projet dans une ambiance participative avec d’autres apprenants. Il apprendra donc à échanger depuis la base de son apprentissage avec des personnes qu’il ne côtoie pas forcément tous les jours.

Ainsi, cet état l’obligera à donner le meilleur de lui-même pour l’avancement du projet. De plus, il comprend clairement l’importance du travail de groupe. D’ailleurs, c’est un excellent moyen pour le coach de porter en analyse, les différents Feedback des étudiants tout en observant leur niveau de progression commune.

L’apprentissage de techniques sur mesure, adapter pour votre progression.

Le plus important dans le coaching immobilier, c’est la présence simultanée d’un œil et d’une épaule d’expert. Elle vous permet de vous corriger à chaque fois que vous êtes en erreur.

En réalité, pour réussir dans un domaine donné, il est important d’avoir un avis d’expert qui saura vous guider. Pour cela, vous aurez un accès libre aux expériences de votre coach, ce qui évitera le temps perdu à apprendre de ses propres erreurs.

En définitive, l’avis d’un expert ou d’un professionnel de l’immobilier est très crucial pour votre progression dans le domaine. Il vous aidera à évoluer et à assimiler les différentes procédures relatives à la vente ou à la négociation d’un produit immobilier.

En plus, cette étape vous permet non seulement de gagner de l’argent, mais aussi de gagner en temps.

Comment investir dans l’immobilier ? Passer à l’action avec un investissement dans l’immobilier locatif : quel investissement faire ?

Comment investir dans l’immobilier ? Passer à l’action avec un investissement dans l’immobilier locatif : quel investissement faire ?

Ce n’est plus une idée reçue, investir dans l’immobilier nécessite des bases et des connaissances solides pour ne pas commettre d’erreurs importantes.

Ensuite, il faut passer à l’action en étant structuré et organisé. Ce passage à l’action est un acte déterminant dans les avancées d’un investisseur.

Il permet de concrétiser la théorie, de mettre en place les savoir et de consolider des premiers acquis indispensables pour tout investisseur immobilier.

A lui tout seul, le fait de passer à l’action en immobilier vous permettra d’apprendre de manière efficace et constructive.

Passer à l’action avec un investissement dans l’immobilier locatif sera donc non seulement un premier aboutissement mais aussi un moyen très efficace de progresser techniquement en immobilier, pratiquement et sur vous-même.

Après avoir réalisé votre formation complète sur l’immobilier locatif, il va être temps de passer à l’action et de travailler avec les acteurs de l’immobilier. Voyons quelques principes importants pour investir de mieux en mieux dans l’immobilier et surtout dans l’immobilier locatif.

Investir dans l’immobilier convenablement avec 7 habitudes pour trouver les bonnes affaires :

Creer de bonnes habitudes de recherches immobilières

Pour investir dans l’immobilier et commencer à passer à l’action de manière plus concrète, il va falloir prendre des habitudes pour rechercher les bonnes affaires immobilières.

Voyons quelques techniques routinières et efficaces pour rendre votre recherche de plus en plus automatiques :

  • Eplucher les annonces et les sites « pourris » des agences
    Il s’agit là de ne pas oublier de sites. Entre les sites les plus connus sur lesquels il convient d’installer des alertes et les sites auxquels on ne pense pas, il est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît se d’y perdre.
  • Utiliser des sites un peu particulier comme Castorus
    Cet exemple est intéressant. Il donne des informations utiles sur les secteurs mais aussi sur les biens immobiliers. La recherche avec ce site est différente et il faut savoir comment rechercher pour y dénicher la perle rare.
  • Ne pas négliger les relations humaines
    Comme dans tout secteur d’activité, les relations humaines sont très importantes. La plupart du temps, ce sont ces relations bien exploitées qui permettent de faire de magnifiques opérations immobilières.
  • Partir en exploration en ville
    C’est la manière la plus « simple » et la plus ancestrale de trouver des biens immobiliers. Il s’agit de se promener et de repérer avant de proposer des offres.

Investir dans l’immobilier avec 7 stratégies immobilières pour gagner des milliers d’euros

Investir dans l’immobilier nécessite des connaissances, des bases indispensables et des stratégies pour avancer en toute sérénité et en toute rentabilité.

Voici quelques exemples de stratégies pour bien investir dans l’immobilier :

  • Utiliser au maximum le facteur négociation
    La négociation en immobilier est une stratégie qui peut tout changer à l’investissement immobilier en lui-même. A elle toute seule, elle peut vous faire gagner des dizaines de milliers d’euros. Il convient d’en connaître tous les aspects pour optimiser cette stratégie immobilière au maximum.
  • Le prêt différé est une stratégie capitale
    Je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprises. Investir dans l’immobilier rime avec sérénité. Le fait de différer des remboursements laisse un temps considérable pour mettre les choses en place lors de votre investissement immobilier. Le prêt différé est une composante essentielle de cette sérénité, il convient donc d’utiliser ce levier au maximum.
  • Le banquier doit vous prendre au sérieux pour vous permettre d’investir dans l’immobilier
    Il est important de bien saisir comment rencontrer le banquier et quels sont éléments à mettre en place sous forme écrite pour qu’il vous prenne au sérieux. Lors de la rencontre, ce sera vous qui devrez mener la discussion et faire comprendre les choses au banquier.
  • Etre malin et honnête pour optimiser le relationnel
    C’est une partie capital dans ma vision des choses. Le relationnel, les partenariats solides et la sympathie sont des acteurs principaux des investissements immobiliers réussis et multipliés sur le long terme. Il n’est JAMAIS intéressant de chercher à « rouler » quelqu’un.

Comment gagner votre indépendance financière avec un investissement dans l’immobilier ?

L’indépendance financière est un sujet très évoqué sur internet. On en voit évidemment à toutes les sauces… Mais ce n’est pas un mythe, il faut juste comprendre ce qui se cache derrière ce thème assez vague.

Pour moi, être indépendant financièrement veut dire ne pas être dépendant d’ordres venant de supérieurs vous permettant d’avoir un salaire et donc ne pas être dépendant d’horaires à respecter pour obtenir ce salaire.

En gros, il s’agit de ne plus faire un échange entre son temps et l’argent. En quoi ceci rejoint l’immobilier et les investissements locatifs ?

C’est très simple à comprendre. En faisant en sorte d’obtenir des rentes (loyers) suffisantes pour vivre comme vous l’entendez, investir dans l’immobilier vous permet de vivre sans vous préoccuper de savoir si vous êtes en retard ou non pour une obligation de travail.

A mon sens, investir dans l’immobilier intelligemment permet d’obtenir des rentes permettant elles-mêmes de dégager un temps de vie incroyable. Attention, il s’agit de rentes « optimisées », c’est-à-dire que celles-ci sont nettes de tous frais.

Voici 6 démarches avant d’investir dans l’immobilier pour les achats de biens :

Les démarches évoquées pour investir dans l’immobilier sont assez simples et rejoignent en partie un point évoqués au dessus.

En voici quelques unes :

  • Comprendre le fonctionnement des annonces
    Les sites, les mises en place ont des fonctionnements parfois différents et il est important de les comprendre.
  • Comprendre les agents immobiliers et les différences de fonctionnement
    Tous ne vous suivront pas dans vos démarches d’investisseur immobilier. Il faudra comprendre leur raisonnement et surtout vous faire comprendre dans vos attentes et vos exigences.
  • Ne pas négliger les vieux sites d’agence
    Certaines agences ont de vieux sites sur lesquels personne ne va et pourtant, ils possèdent parfois des pépites enfouies tout au fond des pages…
  • Le démarchage
    C’est un acte plus direct utilisé il y a longtemps par les agents immobiliers. Il s’agit de repérer des maisons ou autre à l’abandon et de proposer des offres d’achat.
  • Les discussions et le bouche à oreille
    C’est une méthode très simple qui permet parfois de bien investir dans l’immobilier. Le bouche à oreille reste un moyen « exceptionnel » pour faire une bonne affaire mais restez tout de même bien à l’écoute !
  • Analyser la dynamique du marché
    Un investissement immobilier est un placement sur le long terme. Une analyse approfondie de la dynamique de l’économie locale, de ses perspectives et de l’évolution du marché immobilier permet de cibler les biens dans les meilleurs quartiers ou communes. Faites vous une première idée des avantages de votre département sur Ariane-Immobilier.com par exemple.

Investir dans l’immobilier c’est aussi faire des travaux, nos astuces infaillibles :

investir dans l'immobilier c'est faire des travaux de rénovation

Investir dans l’immobilier de manière rentable ne consiste pas à acheter un bien « clé en main » tout propre et juste rénové et le mettre en location.

Les travaux de rénovation ont une grande importance pour vos investissements immobiliers locatifs sur le long terme. Ils permettent non seulement d’apporter de la valeur mais aussi d’anticiper de manière structurée la fiscalité.

Investir dans l’immobilier avec des astuces économiques dans vos travaux de rénovation.

Cet article spécifique dédié aux astuces pour payer les travaux de rénovation moins chers apporte des éléments très intéressants sur le fait de rénover seul ou non à moindre coût.

Vous y trouverez des éléments sur le fait d’exploiter toutes les subtilités d’un programme de fidélité dans un magasin.

Vous y trouverez également les manières pour bien anticiper les grandes périodes de promos de magasin ou encore comment anticiper le renouvellement de nouvelles collections.

Il s’agit là d’astuces plus liés au concept de travaux de rénovation réalisés seuls. Ce n’est pas forcément mon concept prioritaire mais Violaine, a su, dans cet article apporté des astuces importantes qui serviront sans nul doute à certains.

Comment estimer le coût des travaux de rénovation pour investir dans l’immobilier ?

Les travaux de rénovation sont une composante très importante dans le fait d’investir en immobilier locatif. Ils ont plusieurs fonctions comme apporter de la valeur, anticiper et optimiser la fiscalité, …

Cette composante intervient très rapidement dans le parcours d’investisseur car il est important de bien estimer les travaux dès lors que l’on souhaite faire une proposition d’achat immobilier.

Sans cette estimation judicieuse, il est facile de faire de grosses erreurs dans les propositions d’achat.

Alors comment faire en sorte de bien estimer les travaux de rénovation sachant que ce point est très très important pour bien investir dans l’immobilier ?

Je ne peux pas vous donner une recette magique en quelques phrases, c’est impossible ! Mais je peux vous donner des éléments pour mieux cerner les enveloppes budgétaires.

Dans ma formation « IMMO Meublé Travaux », je propose un outil Excel qui permet de faire une estimation de manière très réaliste. Ce tableau a été réalisé avec des moyennes de coûts sur des dizaines de chantiers.

Il permet une étude précise et demande une petite prise en main, c’est d’ailleurs pour ceci qu’il est accompagné d’un tuto explicatif. C’est un outil « magique » permettant d’agir rapidement juste après une visite pour pouvoir faire une offre rapide.

D’une manière plus générale, vous trouverez dans mon article : comment bien estimer le coût des travaux des éléments clés pour vous permettre de mieux cerner les estimatifs.

Investir dans l’immobilier locatif

investir dans l'immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif est une réelle porte d’entrée vers la liberté financière. Ce n’est peut-être pas votre objectif mais peu importe, il faut agir comme si c’était le cas, au moins au début de vos investissements.

Ce « pourquoi » vous permettra d’investir dans des biens qui vous rapportent de l’argent chaque mois avant de vous rapporter une belle somme quelques années après.

Comment vivre de l’immobilier locatif ?

Vivre de l’immobilier locatif revient à dire que l’on vit des rentes et donc des loyers. Pour vivre de ses loyers, il va être judicieux de bien comprendre que les rentes permettant de vivre sont celles qui restent après tous les frais déduits.

Vous n’êtes pas sans savoir que les loyers ne sont pas des revenus nets tombant sur votre compte en banque.

Il convient de réellement poser les chiffres pour analyser ce qui reste vraiment à la fin de chaque mois quand tous les frais et toutes les charges ont été prises en considération.

C’est toujours un point qui me fait bondir quand je lis certains éléments sur internet ou encore que je vois certaines vidéos.

Pour savoir ce qu’il reste réellement comme argent sur le compte bancaire après que le loyer soit « tombé », il faudra déduire le montant de l’emprunt, la taxe foncière, les différents frais mensuels (assurance, entretien, …), l’imposition…

Le fameux Cash Flow est donc à bien calculer en prenant un maximum d’éléments en considération. Où bien, il faut savoir à partir de quelles données il est pris en compte.

La parenthèse étant faite, je vous invite à consulter mon article : « comment vivre de l’immobilier locatif ? » pour avoir un maximum de données sur les manières de procéder pour bien investir dans l’immobilier si on souhaite en vivre.

Investir avec 3 techniques simples pour meubler un appartement à moindre frais

Investir dans l’immobilier locatif meublé nécessite de respecter la loi et donc des règles précises pour meubler et équiper ses appartements.

Il est tout à fait possible d’équiper les appartements à sa manière en fonction des stratégies locatives mises en place mais il faut respecter la liste minimum des équipements.

A mon sens, il existe trois manières principales pour meubler un appartement en minimisant les frais : Intégrer le prix des meubles dans les travaux, créer un partenariat, restaurer des meubles intelligemment.

Comment optimiser les frais d’ameublement lors d’un investissement immobilier locatif

Pour optimiser les frais d’ameublement, comme vu au dessus, il existe des moyens et astuces pour payer moins cher lors d’un investissement immobilier locatif.

Il s’agit d’allier deux stratégies : payer le moins cher possible les meubles, faire en sorte que la note totale soit la plus basse possible et faire en sorte que vous puissiez payer les meubles avec l’emprunt immobilier.

Investir dans l’immobilier c’est aussi savoir bien négocier : comment gérer au mieux sa négociation pendant la vente ? Méthodologie et astuces :

négocier en immobilier bien gérer la négociation

Négocier quand on investit en immobilier est une composante importante pour réaliser de bons investissements.

Ne croyez-pas que c’est impossible, ce serait une grosse erreur. La négociation dépend de vous mais aussi beaucoup du vendeur et de son état d’esprit. Il est impressionnant de constater les différents profils de vendeurs existant.

Les négociations sont de différents types et la discussion engagée avec un vendeur peut être constituée de différentes étapes. C’est le cas lorsqu’on à la négociation qui s’étend dans plusieurs offres et contre offre.

Négociation en immobilier : quand et comment gagner des milliers d’euros ?

La composante négociation en immobilier quand on investit ou que l’on est sur le point d’investir dans l’immobilier est celle qui peut permettre de gagner le plus d’argent.

Il n’est pas rare de gagner des dizaines de milliers d’euros sur un achat immobilier locatif lorsque la discussion ou la négociation plus globale est rondement menée.

La négociation est axée sur plusieurs principes, certains de bon sens et d’autres plus méconnus. Le système psychologique de la négociation comprend plusieurs paramètres importants sur lesquels on peut fortement s’appuyer.

Je vous montre dans cet article comment gagner des milliers d’euros avec des astuces précises en négociation. Je vous invite à bien prendre le temps de le lire.

Comment économiser sur son assurance de prêt immobilier ?

Avant d’économiser sur l’assurance de prêt immobilier, il convient de rappeler à quoi celle-ci sert réellement et comment elle protège vous et votre famille.

Evidemment, comme toute composante, on cherche à optimiser celle-ci également pour faire des économies et augmenter ainsi la rentabilité.

Ce n’est pas toujours un pôle évoqué ni même essentiel mais il convient de connaître le sujet pour bien discuter avec les assureurs éventuels.

Pour plus d’informations liés à l’assurance de prêt immobilier, n’hésitez-pas à faire des comparatifs en sachant toujours précisément ce qui est compris dedans pour votre sécurité.

Tout sur les frais de notaire en immobilier

Aller chez le notaire est indispensable lorsqu’on investit dans l’immobilier. C’est la concrétisation de toutes les démarches qui ont permis d’investir dans l’immobilier.

C’est l’étape ultime avant la mise en place des travaux de rénovation et de la mise en location du bien convoité.

Les frais de notaires sont donc obligatoires mais comme toutes les autres composantes, ils peuvent être optimisés. Il est possible en utilisant différents leviers de payer moins de frais de notaire.

N’oubliez pas non plus qu’avoir son propre notaire lorsqu’on investit dans l’immobilier peut être important pour u  bon suivi sur le long terme.

Comment bien visiter et localiser avant d’investir dans l’immobilier ?

comment faire les visites en immobilier

Bien visiter et choisir les localisations avant d’investir dans l’immobilier sont des choses qui se préparent de manière stratégique et constructive.

Ce n’est pas difficile en soi, il faut juste connaître les éléments qui permettent de bien faire les choses.

Où investir dans l’immobilier ?

C’est une question qui revient très fréquemment pour toutes les personnes qui commentent à investir dans l’immobilier.

Beaucoup lisent énormément d’avis à ce sujet constatant parfois que certains ne prônent que le fait d’investir dans les grandes villes et d’autres au contraire axent leurs recherchent en fonction des marges éventuelles et des cash flow potentiels sans tenir compte du moindre dynamisme de la ville.

Je vous avoue que ces discussions parfois un peu virulentes tendent à me fatiguer pour rester « soft ». Il existe des règles à connaître, à comprendre sans en faire des exactitudes fermes et définitives.

Il convient d’être intelligent et réfléchi et comprendre que le fait d’investir dans l’immobilier est à la fois axé sur une vision à court terme mais aussi sur une vision à plus long terme.

En d’autres termes, il est à mon sens judicieux de gagner de l’argent tout de suite avec ses biens immobiliers mais d’imaginer l’avenir d’une ville dans les 10 à 15 années suivantes.

Cela ne ferme pas la porte aux investissements dans de plus petites agglomérations (et encore une chance) et permet de réfléchir sur le fait d’investir dans les grandes villes…

Check-list d’une visite de maison réussie avant d’investir

Préparer sa visite est déterminant et notamment pour un immeuble de rapport.

Voici quelques éléments même si la liste est non exhaustive dans cette vidéo. Bien anticiper permettra de ne rien oublier et de bien anticiper la partie travaux de rénovation.

Une liste complète doit être réalisée avant de visiter et avant d’investir dans l’immobilier. Cette liste permet d’être vigilant et actif pendant la visite.

Que ce soit concernant le voisinage, l’immeuble ou même à l’intérieur des appartements, il convient d’être acteur et attentif.

Découvrez donc les premiers éléments d’une visite dans cette vidéo !

Les 4 points essentiels pour tester les agents immobiliers lorsqu’on veut investir

Vous le savez maintenant, j’accorde une grande importance au relationnel en immobilier. Il est la base de tout avancement en toute sérénité.

La relation avec les agents immobiliers n’échappe à cette règle et même plus encore. Leur intérêt pour vos projets pourrait bien changer votre avenir. Ils ont le choix de proposer les bonnes affaires à qui ils veulent.

Il convient donc d’être un client sérieux, qui sait ce qu’il veut et sympathique.

Cela ne change rien au fait que vous devez sélectionner les agents immobiliers avec qui vous souhaitez travailler, pour ceci, vous pouvez tester :

  • Soyez précis dans vos attentes et mesurez l’intérêt
    De votre côté, vous devez apporter avec précisions vos attentes. Si vous n’êtes pas clair et précis, vous ne pouvez pas reprocher aux agents immobiliers de ne pas vous apporter ce que vous souhaitez.
  • La réactivité
    C’est un point auquel j’accorde beaucoup d’importance avec tous ceux qui m’entourent dans les investissements immobiliers. Je souhaite avoir un maximum de réactivité et d’envie quand on est en contact.
  • Ce qu’il vous apporte
    Est-il en adéquation avec vos attentes. Ne cherche-t-il pas à vendre à n’importe quel prix même si cela semble éloigné de vos attentes. Vous êtes honnête et franc avec lui, vous devez recevoir la même chose en retour.

Comment vendre après son investissement dans l’immobilier ? 8 démarches clés pour bien vendre.

C’est un point qui est un peu éloigné lorsqu’on débute mais investir dans l’immobilier consiste aussi à viser sur le long terme et donc à réfléchir jusqu’à une potentielle revente.

Il faut savoir se rassurer avec ce point. Il n’est pas capitale de faire une plus value à la revente et pour tout vous dire, je n’y pense jamais lorsque j’achète un immeuble de rapport.

Il est intéressant de connaître le dynamisme dans une ville et d’anticiper comment celui-ci peut évoluer dans les décennies suivantes. De là à affirmer faire une potentielle plus value sur un appartement ou un immeuble, cela me semble peu évident.

Sachez juste qu’il existe beaucoup de subtilités pour bien revendre son bien immobilier des dizaines d’années après avoir investi. Il convient de les connaître et de toujours apporter de la valeur à ses biens immobiliers.

Il est possible d’utiliser et de combiner plusieurs démarches pour bien revendre ses biens immobiliers :

  • Augmenter ses revenus locatifs est important
    Ceci paraît évident, revendre un bien susceptible d’apporter des revenus locatifs importants sera toujours pris en considération d’une toute autre manière. Il faudra évidemment prouver les dire.
  • Réfléchir aux potentiels acquéreurs
    En fonction de la cible, la stratégie sera adaptée.
  • Travailler avec « quelques » agences
    Il faudra trouver un équilibre entre le fait de demander aux agences et le fait de ne pas trop demander. Leurs compétences et leurs relations pourront être très utiles mais ce n’est pas certain. Tout dépendra de votre capacité à gérer et vendre votre bien en direct.

Conclusion sur le fait d’investir dans l’immobilier locatif ancien

Investir dans l’immobilier est à la protée de tout le monde qui souhaite apprendre et passer à l’action ensuite.

Le passage à l’action nécessitera une organisation et des stratégies réfléchies mais permet à lui tout seul un apprentissage certain. D’ailleurs tout manquement de passage à l’action suite à un apprentissage n’a strictement aucun sens.

Quel serait l’intérêt de connaitre des bases pour investir dans l’immobilier si c’est pour ne jamais investir ?

J’ai commencé de cette manière et je ne cesse jamais d’apprendre pour faire mieux. Les astuces que je peux connaître à l’heure actuelle sont issues d’apprentissage et d’action, je ne peux donc que vous souhaitez de respecter ces étapes et vous lancer sur votre chemin de futur rentier ou simple investisseur chevronné.

A très vite,

Yann

Ce n’est plus une idée reçue, investir dans l’immobilier nécessite des bases et des connaissances solides pour ne pas commettre d’erreurs importantes.

Ensuite, il faut passer à l’action en étant structuré et organisé. Ce passage à l’action est un acte déterminant dans les avancées d’un investisseur.

Il permet de concrétiser la théorie, de mettre en place les savoir et de consolider des premiers acquis indispensables pour tout investisseur immobilier.

A lui tout seul, le fait de passer à l’action en immobilier vous permettra d’apprendre de manière efficace et constructive.

Passer à l’action avec un investissement dans l’immobilier locatif sera donc non seulement un premier aboutissement mais aussi un moyen très efficace de progresser techniquement en immobilier, pratiquement et sur vous-même.

Après avoir réalisé votre formation complète sur l’immobilier locatif, il va être temps de passer à l’action et de travailler avec les acteurs de l’immobilier. Voyons quelques principes importants pour investir de mieux en mieux dans l’immobilier et surtout dans l’immobilier locatif.

Investir dans l’immobilier convenablement avec 7 habitudes pour trouver les bonnes affaires :

Pour investir dans l’immobilier et commencer à passer à l’action de manière plus concrète, il va falloir prendre des habitudes pour rechercher les bonnes affaires immobilières.

Voyons quelques techniques routinières et efficaces pour rendre votre recherche de plus en plus automatiques :

  • Eplucher les annonces et les sites « pourris » des agences
    Il s’agit là de ne pas oublier de sites. Entre les sites les plus connus sur lesquels il convient d’installer des alertes et les sites auxquels on ne pense pas, il est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît se d’y perdre.
  • Utiliser des sites un peu particulier comme Castorus
    Cet exemple est intéressant. Il donne des informations utiles sur les secteurs mais aussi sur les biens immobiliers. La recherche avec ce site est différente et il faut savoir comment rechercher pour y dénicher la perle rare.
  • Ne pas négliger les relations humaines
    Comme dans tout secteur d’activité, les relations humaines sont très importantes. La plupart du temps, ce sont ces relations bien exploitées qui permettent de faire de magnifiques opérations immobilières.
  • Partir en exploration en ville
    C’est la manière la plus « simple » et la plus ancestrale de trouver des biens immobiliers. Il s’agit de se promener et de repérer avant de proposer des offres.

Investir dans l’immobilier avec 7 stratégies immobilières pour gagner des milliers d’euros

Investir dans l’immobilier nécessite des connaissances, des bases indispensables et des stratégies pour avancer en toute sérénité et en toute rentabilité.

Voici quelques exemples de stratégies pour bien investir dans l’immobilier :

  • Utiliser au maximum le facteur négociation
    La négociation en immobilier est une stratégie qui peut tout changer à l’investissement immobilier en lui-même. A elle toute seule, elle peut vous faire gagner des dizaines de milliers d’euros. Il convient d’en connaître tous les aspects pour optimiser cette stratégie immobilière au maximum.
  • Le prêt différé est une stratégie capitale
    Je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprises. Investir dans l’immobilier rime avec sérénité. Le fait de différer des remboursements laisse un temps considérable pour mettre les choses en place lors de votre investissement immobilier. Le prêt différé est une composante essentielle de cette sérénité, il convient donc d’utiliser ce levier au maximum.
  • Le banquier doit vous prendre au sérieux pour vous permettre d’investir dans l’immobilier
    Il est important de bien saisir comment rencontrer le banquier et quels sont éléments à mettre en place sous forme écrite pour qu’il vous prenne au sérieux. Lors de la rencontre, ce sera vous qui devrez mener la discussion et faire comprendre les choses au banquier.
  • Etre malin et honnête pour optimiser le relationnel
    C’est une partie capital dans ma vision des choses. Le relationnel, les partenariats solides et la sympathie sont des acteurs principaux des investissements immobiliers réussis et multipliés sur le long terme. Il n’est JAMAIS intéressant de chercher à « rouler » quelqu’un.

Comment gagner votre indépendance financière avec un investissement dans l’immobilier ?

L’indépendance financière est un sujet très évoqué sur internet. On en voit évidemment à toutes les sauces… Mais ce n’est pas un mythe, il faut juste comprendre ce qui se cache derrière ce thème assez vague.

Pour moi, être indépendant financièrement veut dire ne pas être dépendant d’ordres venant de supérieurs vous permettant d’avoir un salaire et donc ne pas être dépendant d’horaires à respecter pour obtenir ce salaire.

En gros, il s’agit de ne plus faire un échange entre son temps et l’argent. En quoi ceci rejoint l’immobilier et les investissements locatifs ?

C’est très simple à comprendre. En faisant en sorte d’obtenir des rentes (loyers) suffisantes pour vivre comme vous l’entendez, investir dans l’immobilier vous permet de vivre sans vous préoccuper de savoir si vous êtes en retard ou non pour une obligation de travail.

A mon sens, investir dans l’immobilier intelligemment permet d’obtenir des rentes permettant elles-mêmes de dégager un temps de vie incroyable. Attention, il s’agit de rentes « optimisées », c’est-à-dire que celles-ci sont nettes de tous frais.

Voici 6 démarches avant d’investir dans l’immobilier pour les achats de biens :

Les démarches évoquées pour investir dans l’immobilier sont assez simples et rejoignent en partie un point évoqués au dessus.

En voici quelques unes :

  • Comprendre le fonctionnement des annonces
    Les sites, les mises en place ont des fonctionnements parfois différents et il est important de les comprendre.
  • Comprendre les agents immobiliers et les différences de fonctionnement
    Tous ne vous suivront pas dans vos démarches d’investisseur immobilier. Il faudra comprendre leur raisonnement et surtout vous faire comprendre dans vos attentes et vos exigences.
  • Ne pas négliger les vieux sites d’agence
    Certaines agences ont de vieux sites sur lesquels personne ne va et pourtant, ils possèdent parfois des pépites enfouies tout au fond des pages…
  • Le démarchage
    C’est un acte plus direct utilisé il y a longtemps par les agents immobiliers. Il s’agit de repérer des maisons ou autre à l’abandon et de proposer des offres d’achat.
  • Les discussions et le bouche à oreille
    C’est une méthode très simple qui permet parfois de bien investir dans l’immobilier. Le bouche à oreille reste un moyen « exceptionnel » pour faire une bonne affaire mais restez tout de même bien à l’écoute !

Investir dans l’immobilier c’est aussi faire des travaux, nos astuces infaillibles :

Investir dans l’immobilier de manière rentable ne consiste pas à acheter un bien « clé en main » tout propre et juste rénové et le mettre en location.

Les travaux de rénovation ont une grande importance pour vos investissements immobiliers locatifs sur le long terme. Ils permettent non seulement d’apporter de la valeur mais aussi d’anticiper de manière structurée la fiscalité.

Investir dans l’immobilier avec des astuces économiques dans vos travaux de rénovation.

Cet article spécifique dédié aux astuces pour payer les travaux de rénovation moins chers apporte des éléments très intéressants sur le fait de rénover seul ou non à moindre coût.

Vous y trouverez des éléments sur le fait d’exploiter toutes les subtilités d’un programme de fidélité dans un magasin.

Vous y trouverez également les manières pour bien anticiper les grandes périodes de promos de magasin ou encore comment anticiper le renouvellement de nouvelles collections.

Il s’agit là d’astuces plus liés au concept de travaux de rénovation réalisés seuls. Ce n’est pas forcément mon concept prioritaire mais Violaine, a su, dans cet article apporté des astuces importantes qui serviront sans nul doute à certains.

Comment estimer le coût des travaux de rénovation pour investir dans l’immobilier ?

Les travaux de rénovation sont une composante très importante dans le fait d’investir en immobilier locatif. Ils ont plusieurs fonctions comme apporter de la valeur, anticiper et optimiser la fiscalité, …

Cette composante intervient très rapidement dans le parcours d’investisseur car il est important de bien estimer les travaux dès lors que l’on souhaite faire une proposition d’achat immobilier.

Sans cette estimation judicieuse, il est facile de faire de grosses erreurs dans les propositions d’achat.

Alors comment faire en sorte de bien estimer les travaux de rénovation sachant que ce point est très très important pour bien investir dans l’immobilier ?

Je ne peux pas vous donner une recette magique en quelques phrases, c’est impossible ! Mais je peux vous donner des éléments pour mieux cerner les enveloppes budgétaires.

Dans ma formation « IMMO Meublé Travaux », je propose un outil Excel qui permet de faire une estimation de manière très réaliste. Ce tableau a été réalisé avec des moyennes de coûts sur des dizaines de chantiers.

Il permet une étude précise et demande une petite prise en main, c’est d’ailleurs pour ceci qu’il est accompagné d’un tuto explicatif. C’est un outil « magique » permettant d’agir rapidement juste après une visite pour pouvoir faire une offre rapide.

D’une manière plus générale, vous trouverez dans mon article : comment bien estimer le coût des travaux des éléments clés pour vous permettre de mieux cerner les estimatifs.

Investir dans l’immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif est une réelle porte d’entrée vers la liberté financière. Ce n’est peut-être pas votre objectif mais peu importe, il faut agir comme si c’était le cas, au moins au début de vos investissements.

Ce « pourquoi » vous permettra d’investir dans des biens qui vous rapportent de l’argent chaque mois avant de vous rapporter une belle somme quelques années après.

Comment vivre de l’immobilier locatif ?

Vivre de l’immobilier locatif revient à dire que l’on vit des rentes et donc des loyers. Pour vivre de ses loyers, il va être judicieux de bien comprendre que les rentes permettant de vivre sont celles qui restent après tous les frais déduits.

Vous n’êtes pas sans savoir que les loyers ne sont pas des revenus nets tombant sur votre compte en banque.

Il convient de réellement poser les chiffres pour analyser ce qui reste vraiment à la fin de chaque mois quand tous les frais et toutes les charges ont été prises en considération.

C’est toujours un point qui me fait bondir quand je lis certains éléments sur internet ou encore que je vois certaines vidéos.

Pour savoir ce qu’il reste réellement comme argent sur le compte bancaire après que le loyer soit « tombé », il faudra déduire le montant de l’emprunt, la taxe foncière, les différents frais mensuels (assurance, entretien, …), l’imposition…

Le fameux Cash Flow est donc à bien calculer en prenant un maximum d’éléments en considération. Où bien, il faut savoir à partir de quelles données il est pris en compte.

La parenthèse étant faite, je vous invite à consulter mon article : « comment vivre de l’immobilier locatif ? » pour avoir un maximum de données sur les manières de procéder pour bien investir dans l’immobilier si on souhaite en vivre.

Investir avec 3 techniques simples pour meubler un appartement à moindre frais

Investir dans l’immobilier locatif meublé nécessite de respecter la loi et donc des règles précises pour meubler et équiper ses appartements.

Il est tout à fait possible d’équiper les appartements à sa manière en fonction des stratégies locatives mises en place mais il faut respecter la liste minimum des équipements.

A mon sens, il existe trois manières principales pour meubler un appartement en minimisant les frais : Intégrer le prix des meubles dans les travaux, créer un partenariat, restaurer des meubles intelligemment.

Comment optimiser les frais d’ameublement lors d’un investissement immobilier locatif

Pour optimiser les frais d’ameublement, comme vu au dessus, il existe des moyens et astuces pour payer moins cher lors d’un investissement immobilier locatif.

Il s’agit d’allier deux stratégies : payer le moins cher possible les meubles, faire en sorte que la note totale soit la plus basse possible et faire en sorte que vous puissiez payer les meubles avec l’emprunt immobilier.

Investir dans l’immobilier c’est aussi savoir bien négocier : comment gérer au mieux sa négociation pendant la vente ? Méthodologie et astuces :

Négocier quand on investit en immobilier est une composante importante pour réaliser de bons investissements.

Ne croyez-pas que c’est impossible, ce serait une grosse erreur. La négociation dépend de vous mais aussi beaucoup du vendeur et de son état d’esprit. Il est impressionnant de constater les différents profils de vendeurs existant.

Les négociations sont de différents types et la discussion engagée avec un vendeur peut être constituée de différentes étapes. C’est le cas lorsqu’on à la négociation qui s’étend dans plusieurs offres et contre offre.

Négociation en immobilier : quand et comment gagner des milliers d’euros ?

La composante négociation en immobilier quand on investit ou que l’on est sur le point d’investir dans l’immobilier est celle qui peut permettre de gagner le plus d’argent.

Il n’est pas rare de gagner des dizaines de milliers d’euros sur un achat immobilier locatif lorsque la discussion ou la négociation plus globale est rondement menée.

La négociation est axée sur plusieurs principes, certains de bon sens et d’autres plus méconnus. Le système psychologique de la négociation comprend plusieurs paramètres importants sur lesquels on peut fortement s’appuyer.

Je vous montre dans cet article comment gagner des milliers d’euros avec des astuces précises en négociation. Je vous invite à bien prendre le temps de le lire.

Comment économiser sur son assurance de prêt immobilier ?

Avant d’économiser sur l’assurance de prêt immobilier, il convient de rappeler à quoi celle-ci sert réellement et comment elle protège vous et votre famille.

Evidemment, comme toute composante, on cherche à optimiser celle-ci également pour faire des économies et augmenter ainsi la rentabilité.

Ce n’est pas toujours un pôle évoqué ni même essentiel mais il convient de connaître le sujet pour bien discuter avec les assureurs éventuels.

Pour plus d’informations liés à l’assurance de prêt immobilier, n’hésitez-pas à faire des comparatifs en sachant toujours précisément ce qui est compris dedans pour votre sécurité.

Tout sur les frais de notaire en immobilier

Aller chez le notaire est indispensable lorsqu’on investit dans l’immobilier. C’est la concrétisation de toutes les démarches qui ont permis d’investir dans l’immobilier.

C’est l’étape ultime avant la mise en place des travaux de rénovation et de la mise en location du bien convoité.

Les frais de notaires sont donc obligatoires mais comme toutes les autres composantes, ils peuvent être optimisés. Il est possible en utilisant différents leviers de payer moins de frais de notaire.

N’oubliez pas non plus qu’avoir son propre notaire lorsqu’on investit dans l’immobilier peut être important pour u  bon suivi sur le long terme.

Comment bien visiter et localiser avant d’investir dans l’immobilier ?

Bien visiter et choisir les localisations avant d’investir dans l’immobilier sont des choses qui se préparent de manière stratégique et constructive.

Ce n’est pas difficile en soi, il faut juste connaître les éléments qui permettent de bien faire les choses.

Où investir dans l’immobilier ?

C’est une question qui revient très fréquemment pour toutes les personnes qui commentent à investir dans l’immobilier.

Beaucoup lisent énormément d’avis à ce sujet constatant parfois que certains ne prônent que le fait d’investir dans les grandes villes et d’autres au contraire axent leurs recherchent en fonction des marges éventuelles et des cash flow potentiels sans tenir compte du moindre dynamisme de la ville.

Je vous avoue que ces discussions parfois un peu virulentes tendent à me fatiguer pour rester « soft ». Il existe des règles à connaître, à comprendre sans en faire des exactitudes fermes et définitives.

Il convient d’être intelligent et réfléchi et comprendre que le fait d’investir dans l’immobilier est à la fois axé sur une vision à court terme mais aussi sur une vision à plus long terme.

En d’autres termes, il est à mon sens judicieux de gagner de l’argent tout de suite avec ses biens immobiliers mais d’imaginer l’avenir d’une ville dans les 10 à 15 années suivantes.

Cela ne ferme pas la porte aux investissements dans de plus petites agglomérations (et encore une chance) et permet de réfléchir sur le fait d’investir dans les grandes villes…

Check-list d’une visite de maison réussie avant d’investir

Préparer sa visite est déterminant et notamment pour un immeuble de rapport.

Voici quelques éléments même si la liste est non exhaustive dans cette vidéo. Bien anticiper permettra de ne rien oublier et de bien anticiper la partie travaux de rénovation.

Une liste complète doit être réalisée avant de visiter et avant d’investir dans l’immobilier. Cette liste permet d’être vigilant et actif pendant la visite.

Que ce soit concernant le voisinage, l’immeuble ou même à l’intérieur des appartements, il convient d’être acteur et attentif.

Découvrez donc les premiers éléments d’une visite dans cette vidéo !

Les 4 points essentiels pour tester les agents immobiliers lorsqu’on veut investir

Vous le savez maintenant, j’accorde une grande importance au relationnel en immobilier. Il est la base de tout avancement en toute sérénité.

La relation avec les agents immobiliers n’échappe à cette règle et même plus encore. Leur intérêt pour vos projets pourrait bien changer votre avenir. Ils ont le choix de proposer les bonnes affaires à qui ils veulent.

Il convient donc d’être un client sérieux, qui sait ce qu’il veut et sympathique.

Cela ne change rien au fait que vous devez sélectionner les agents immobiliers avec qui vous souhaitez travailler, pour ceci, vous pouvez tester :

  • Soyez précis dans vos attentes et mesurez l’intérêt
    De votre côté, vous devez apporter avec précisions vos attentes. Si vous n’êtes pas clair et précis, vous ne pouvez pas reprocher aux agents immobiliers de ne pas vous apporter ce que vous souhaitez.
  • La réactivité
    C’est un point auquel j’accorde beaucoup d’importance avec tous ceux qui m’entourent dans les investissements immobiliers. Je souhaite avoir un maximum de réactivité et d’envie quand on est en contact.
  • Ce qu’il vous apporte
    Est-il en adéquation avec vos attentes. Ne cherche-t-il pas à vendre à n’importe quel prix même si cela semble éloigné de vos attentes. Vous êtes honnête et franc avec lui, vous devez recevoir la même chose en retour.

Comment vendre après son investissement dans l’immobilier ? 8 démarches clés pour bien vendre.

C’est un point qui est un peu éloigné lorsqu’on débute mais investir dans l’immobilier consiste aussi à viser sur le long terme et donc à réfléchir jusqu’à une potentielle revente.

Il faut savoir se rassurer avec ce point. Il n’est pas capitale de faire une plus value à la revente et pour tout vous dire, je n’y pense jamais lorsque j’achète un immeuble de rapport.

Il est intéressant de connaître le dynamisme dans une ville et d’anticiper comment celui-ci peut évoluer dans les décennies suivantes. De là à affirmer faire une potentielle plus value sur un appartement ou un immeuble, cela me semble peu évident.

Sachez juste qu’il existe beaucoup de subtilités pour bien revendre son bien immobilier des dizaines d’années après avoir investi. Il convient de les connaître et de toujours apporter de la valeur à ses biens immobiliers.

Il est possible d’utiliser et de combiner plusieurs démarches pour bien revendre ses biens immobiliers :

  • Augmenter ses revenus locatifs est important
    Ceci paraît évident, revendre un bien susceptible d’apporter des revenus locatifs importants sera toujours pris en considération d’une toute autre manière. Il faudra évidemment prouver les dire.
  • Réfléchir aux potentiels acquéreurs
    En fonction de la cible, la stratégie sera adaptée.
  • Travailler avec « quelques » agences
    Il faudra trouver un équilibre entre le fait de demander aux agences et le fait de ne pas trop demander. Leurs compétences et leurs relations pourront être très utiles mais ce n’est pas certain. Tout dépendra de votre capacité à gérer et vendre votre bien en direct.

Conclusion sur le fait d’investir dans l’immobilier locatif ancien

Investir dans l’immobilier est à la protée de tout le monde qui souhaite apprendre et passer à l’action ensuite.

Le passage à l’action nécessitera une organisation et des stratégies réfléchies mais permet à lui tout seul un apprentissage certain. D’ailleurs tout manquement de passage à l’action suite à un apprentissage n’a strictement aucun sens.

Quel serait l’intérêt de connaitre des bases pour investir dans l’immobilier si c’est pour ne jamais investir ?

J’ai commencé de cette manière et je ne cesse jamais d’apprendre pour faire mieux. Les astuces que je peux connaître à l’heure actuelle sont issues d’apprentissage et d’action, je ne peux donc que vous souhaitez de respecter ces étapes et vous lancer sur votre chemin de futur rentier ou simple investisseur chevronné.

A très vite,

Yann