Louer sa maison principale : la méthode parfaite pour transformer un passif en actif !

Louer sa maison principale : la méthode parfaite pour transformer un passif en actif !

Comment louer sa maison principale ? 

Louer sa maison principale

 

Louer sa maison principale peut bien évidemment se faire si on est propriétaire de celle-ci.

Il suffit souvent de faire preuve d’imagination et d’anticipation.

Le but principal de louer sa maison principale est que celle-ci se transforme en un véritable actif et ne vous coûte plus d’argent chaque mois ou presque !

 

Voici le type de questions qui me sont posées chaque semaine sur mon blog :

  • Comment je peux m’y prendre pour louer ma maison principale ?
  • Ai-je le droit de la louer entièrement ?
  • Comment puis-je faire pour louer une partie de ma résidence principale ?
  • Est-ce que cela aura une incidence sur l’imposition ?

Je comprends que le sujet intrigue et je suis parfaitement en mesure de répondre à ce type de question car je pratique moi-même la location d’une partie de ma maison principale.

Pourquoi ai-je décidé de louer une partie de ma résidence principale ? 

Je ne vais pas m’étaler sur nos convictions profondes à Sandrine et à moi mais il est important que vous compreniez une certaine vision du concept pour mieux appréhender la suite de l’article.

Ayant investi dans une trentaine de biens immobiliers à l’heure actuelle, j’ai toujours fait en sorte que mes appartements, maisons ou immeubles rapportent de l’argent chaque mois.

En clair, mes calculs sont établis pour que le Cash-flow soit toujours très positif.

En partant de ce principe, il m’a été très difficile (et pour Sandrine également) de concevoir d’acheter un bien qui allait me coûtait de l’argent chaque mois.

Ok ! On capitalise en achetant une résidence principale mais bon, c’est quand même de l’argent qui sort chaque mois et qui est donné au banquier.

Alors pourquoi ne pas se faire rembourser notre maison principale par quelqu’un d’autre ?

De plus, quand on rembourse entièrement sa résidence principale, on perd du pouvoir d’achat et cela peut devenir délicat pour continuer à demander des emprunts au banquier.

J’ajouterai une petite astuce à ce paragraphe : essayez toujours de bien prévoir TOUS les travaux dès le départ dans vos estimations. Cela évitera des efforts de trésorerie importants ensuite pour refaire une cuisine ou une salle de bain.

Si tout est prévu, ce seront vos locataires qui vous aideront fortement à tout rembourser, ce qui est pas mal, n’est-ce pas ?

Comment louer une partie de sa résidence principale ?

Allez ! Je vous donne plus de détail sur le concept de louer une partie de sa résidence principale. Je vais m’inspirer de ce que j’ai vu mais surtout de ce que je pratique depuis des mois maintenant.

1- Une réflexion anticipée pour les visites 

Clairement, il faut y réfléchir dès le départ, c’est un concept à intégrer pour faire les bonnes recherches. C’est comme lorsque vous recherchez un immeuble à acheter, vous ne sélectionnez pas un appartement à visiter.

Ici, c’est pareil ! Vous devez chercher avec la perspective de pouvoir louer après travaux une partie de votre maison principale. Cela veut dire plusieurs contraintes :

  • Des entrées différentes
  • Garder une certaine autonomie dans les espaces et dans les moments privés
  • Faire en sorte d’avoir une certaine isolation phonique
  • Réfléchir à l’espace dont vous avez réellement besoin

Attention, cela ne signifie pas forcément d’avoir une maison plus un studio ou deux maisons bien distinctes. Cela signifie d’être en mesure de se projeter un minimum sur les travaux à réaliser ou encore de concevoir si cela est possible.

Ne comptez pas forcément sur les agents immobiliers qui ne se projetteront pas obligatoirement et qui n’auront peut être jamais vu ceci auparavant.

2- J’ai loué l’étage de ma maison principale 

Après plusieurs visites et même de nombreuses visites, nous avons acheté une maison des années 70 sur 2 étages avec un sous sol complet.

Nous vivons donc au rez-de-chaussée dans 100 m² et l’étage fait environ 60 m². L’étage n’avait pas d’arrivée d’eau, il était composé de 2 grandes chambres et d’un grand palier.

Il est maintenant composé de 2 chambres, un salon cuisine, une salle de bain ainsi que des WC. Tout ceci a été possible en réfléchissant un peu :

  • En anticipant les arrivées d’eau et les évacuations
  • En réfléchissant à comment accéder à l’étage dans le nouvel appartement
  • En faisant en sorte de ne pas être gêné par le bruit des locataires au dessus
  • En pensant à la partie extérieure à attribuer au logement
  • En ne dénaturant pas trop l’étage en cas de revente

Pour vous donner un exemple, nous n’avons pas hésité à payer un escalier extérieur en colimaçon à 10 000 € (60€ par mois)

Cette opération permet « sans forcer » d’obtenir un loyer supérieur à la moitié de l’emprunt mensuel.

3- Louer sa maison principale en partie 

Quand on y réfléchit, ce concept est assez simple à mettre en place. C’est un moyen de posséder une grande résidence principale tout en ne payant pas trop de mensualités ou même pas du tout.

De notre côté, nous pourrions tout à fait augmenter la rentabilité en louant en courte durée mais par choix, pour l’instant, nous ne souhaitons pas utiliser cette stratégie locative.

L’incidence sur la fiscalité ne serait pas la même (j’y reviens en fin d’article) mais nous pourrions, d’après mes estimations rembourser la totalité de l’emprunt en louant l’étage en courte durée.

Rien qu’en l’écrivant, je me dis qu’il va quand même falloir y réfléchir sérieusement  !

Imaginez un instant si vous pouviez vivre dans 100, 120 ou même 200 m², en étant propriétaire des lieux tout en ne remboursant plus de mensualité.

Cela vous permettrait de mettre  500, 600 et même plus de 1000€ de côté chaque mois ?

Je ne vous fais pas l’affront de vous demander si cela vous plairait ou même si vous savez ce que vous feriez de cet argent …

Comment faire une location de sa maison principale en totalité ? 

C’est “très simple !” Quand vous partez de chez vous, vous louez votre maison principale. L’idée est que votre résidence principale soit toujours habitée ou presque.

Il est clair que le concept est différent du premier car là, vous louez les pièces de votre quasi quotidien. Si vous n’êtes pas fermé au partage, c’est un véritable moyen de gagner un peu d’argent lorsque vous êtes en vacances ou en déplacement.

Mais attention, ce système a une limite dans certaines villes. Vous ne pouvez pas louer plus de 120 jours votre résidence principale.

En même temps, cela semble logique puisqu’une résidence est considérée comme principale à partir du moment où vous y habitez une majeure partie de l’année. La louer plus de 120 jours signifierait que vous n’y habitez pas plus de 2/3 de l’année.

Quoiqu’il en soit, si vous êtes une personne qui voyage beaucoup (1/3 de l’année), vous pouvez tout à fait opter pour le fait de louer votre maison principale. Ceci aura un impact considérable sur le remboursement de vos mensualités.

Louer une grande maison peut permettre de générer un beau chiffre d’affaire qui sera évidemment non négligeable sur le calcul annuel.

Est-on obligé de louer sa résidence principale en LMNP ? 

1- Rappel sur le statut LMNP

LMNP signifie Loueur Meublé Non Professionnel. Fiscalement, on est loueur meublé non professionnel lorsqu’on n’est pas Loueur Meublé Professionnel.

On est Loueur Meublé Professionnel (LMP) lorsque 2 conditions sont remplies :

A- Le montant des revenus locatifs annuels issus de la location meublée dépassent 23 000 €

B- Le montant des revenus locatifs annuels dépassent le montant des autres revenus du foyer fiscal

Si les 2 conditions ne sont pas respectées alors on est loueur meublé non professionnel.

Qui dit location d’une partie de sa résidence principale ou bien location de sa maison principale de manière complète dit impôts.

Et bien non, pas obligatoirement !

2- Louer sa résidence principale en LMNP

En règle générale, vous devez déclarer vos revenus locatifs issus de la location meublée, pour ceci, vous avez plusieurs stratégies :

Le micro BIC : c’est la manière la plus simple de déclarer ses revenus locatifs. Vous mettez vos revenus sur une ligne et l’Etat fait un abattement de 50%.  Je vous explique tout dans cet article : comment fonctionne le LMNP micro BIC ?

Le régime réel simplifié en meublé : Il s’agit de déduire des frais et des amortissements de vos revenus locatifs. C’est un régime fiscal plus complexe que le premier mais bien plus efficace sur le long terme. Je vous explique tous les détails de cette fiscalité dans l’article : comment fonctionne le régime réel simplifié en meublé ?

Pour ceux qui souhaitent avoir un programme complet sur la fiscalité, je vous invite à aller sur la page dédiée à ce programme en cliquant ici “IMMO Meublé Fiscalité”.

Peut-être faites vous parti des 50 premiers inscrits qui ont droit à une réduction canon. Pour le savoir inscrivez le code “réduction 50” sans les guillemets sur le bon de commande, c’est juste sous les conditions générales de ventes. Bon de commande fiscalité du meublé

Si ce code ne fonctionne pas, j’ai quand même une proposition à vous faire : inscrivez “réduction à vie” sans les guillemets et vous aurez une belle surprise sur les chiffres 🙂 !

Vous ne serez pas déçu !

3- Exonération d’impôts en louant une partie de sa maison principale 

Mais il existe une « niche » fiscale en ce qui concerne le fait de louer une partie de sa résidence principale. Je vous l’explique maintenant.

Lorsque vous louez une partie de votre résidence principale, vous pouvez être exonérés d’impôts en respectant 2 conditions :

Vous louez à quelqu’un qui séjourne dans votre logement qui sera sa résidence principale ou qui est en mission spéciale pour son travail.

Vous ne pouvez pas excéder un montant de location qui sera calculé ainsi :

  • 185€/m² loué en île de France
  • 136€/m² loué en Province

Par exemple, dans ma situation, je peux être exonéré d’impôts en louant l’étage si je loue en longue durée (RP du résident ou en mission) et si je ne dépasse pas 8160 € annuel).

Si je décide de louer en courte durée, je devrai déclarer mes revenus locatifs sous le régime LMNP en micro ou au réel (en fonction de ma situation fiscale).

Vous trouverez le texte de loi ici : je souhaite louer une partie de ma résidence principale en location meublée 

Alors, que pensez-vous de louer sa maison principale ? 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura permis de voir les choses différemment de tous ce que l’on entend ou voit habituellement.

En tout cas, de mon côté, ce système est devenu une évidence très rapidement.

Si vous n’êtes pas encore propriétaire de votre résidence principale, j’espère que vos recherches ne seront plus orientées de la même manière pour vos prochaines visites.

N’hésitez-pas à me laisser un petit commentaire sous cet article, je suis certain que vous avez encore des questions ou une expérience à partager.

A très vite,

Yann

Comment se lancer dans l’immobilier meublé ?

Comment se lancer dans l’immobilier meublé ?

 

Se lancer en immobilier nécessite un accompagnement réfléchi, stratégique et efficace. Au début, nous sommes envahis par énormément de questions et il convient de faire un tri et de s’organiser efficacement.

Les clés pour débuter en immobilierIl est tout à fait logique de s’interroger lorsqu’on voit des investisseurs parler de milliers d’euros, de rentes et de vie au soleil.

Si cela vous intéresse, lisez bien cet article jusqu’au bout, vous aurez ainsi ma vision des débuts en immobilier, celle d’un investisseur multi-propriétaire qui a débuté comme vous peut-être.

J’entends aussi beaucoup de personnes autour de moi qui voudraient changer de vie grâce à l’immobilier, ils voudraient une formation en investissement immobilier qui planifierait leur avenir…J’y reviendrai au fur et à mesure de l’article et dans les suivants. Il y a plein de choses intéressantes à mettre en place pour réellement progresser et parfaitement se lancer dans l’immobilier .

1- Que faut-il comprendre en priorité ?

1-1 Mal « conditionnés » pour bien se lancer dans l’immobilier !

Ne vous inquiétez-pas à ce sujet et surtout ne vous sentez pas agressés. C’est un constat qui concerne tout le monde. A aucun moment, dans votre parcours éducatif, vous n’avez reçu de « leçons » sur le monde des finances, pour se lancer dans l’immobilier, ou sur une quelconque manière de véritablement devenir un investisseur.

L’école apprend à devenir un bon employé qui saura enrichir un patron qui lui en revanche saura voir les choses différemment en terme entrepreneuriat.

Je le dis à nouveau, n’y voyez surtout aucune critique mais réfléchissez juste un instant : on apprend à l’école à avoir des diplômes pour avoir un bon métier. Parfois, on oublie même de préciser qu’il serait quand même bien d’avoir quelques affinités avec ce job…Cela permettrait de tenir plus longtemps.

J’exagère un peu ok ! Je suis enseignant et chargé de l’orientation, vous voyez donc que je m’inclus dans ce sens critique.

Avouez quand même qu’on a réussi à trouver logique de travailler au moins 5 jours sur 7 pour au final pouvoir profiter de quelques moments de répits 2 jours sur 7… Sérieusement, le deal n’est quand même pas top !

Comme quoi, l’homme est prêt à croire tout et n’importe quoi. J’arrête là ce constat, il faut que je vous parle d’immobilier et je compte bien vous donner des éléments utiles pour bien se lancer en immobilier.

1-2 Vous voulez vous lancer dans l’immobilier : développez votre MINDSET !

débuter en immobilier mindset1-2-1 Qu’est-ce que le MINDSET pour se lancer en immobilier ?

Le MINDSET est un comportement, une philosophie qui s’acquiert, se construit progressivement. C’est un développement personnel propre à chaque investisseur qui permet de prendre confiance en soi et de faire les choses de plus en plus sereinement.

Se lancer dans l’immobilier est un acte important qui n’échappe pas à la règle. Il faut se former, progresser et devenir de plus en plus convaincu. Les étapes franchies dans vos convictions seront irréversibles malgré quelques périodes de doute et plus rien ne vous arrêtera.

Soyez-en certain ! Votre esprit vous aidera à grandir, à devenir un vrai investisseur et à vous lancer dans l’immobilier en toute sérénité. Il suffit de suivre des étapes.

1-2-1 Se lancer dans l’immobilier passe par votre développement

Pour compléter le précédent paragraphe et pour insister sur l’importance capitale de votre état d’esprit, nous allons parler MINDSET.

Nous allons donc parler de manière de voir et de percevoir ce qui nous entoure.

Pour devenir un investisseur et donc oser passer à l’action sereinement, il va falloir commencer par croire en vous. Vous savez ce que vous voulez et vous allez devoir mettre les moyens psychologiques en place pour y parvenir.

Commencez par vous faire confiance et moins écouter ce que vous risquez d’entendre dans votre entourage. Vous allez obligatoirement être confronté à des réticences, à des personnes qui bien que n’ayant jamais réalisé le moindre investissement voudront vous donner des conseils.

débuter en immobilier les autresCe n’est pas eux qu’il va falloir écouter ! Si vous êtes dans une famille, par exemple, qui n’a pas l’âme d’une famille qui investit, vous risquez d’être confronté régulièrement à des oppositions vicieuses. Celles-ci tendent à déstabiliser : c’est nor-mal !!!

Pas d’inquiétude, ce sera une partie du combat pour réussir vos avancées. N’oubliez jamais :

« Dire ça fait rire, faire ça fait taire ! »

Vous allez devoir progresser personnellement, vous imprégner de discours, de vidéos d’investisseurs, de lectures. Les discours négatifs des autres doivent devenir une force pour vous qui vous servira positivement.

Vous n’imaginez pas combien de fois j’ai entendu :

« Tu vas voir quand tes locataires ne vont pas payer leurs loyers… »

« Si on pouvait gagner de l’argent avec l’immobilier, tout le monde le ferait ! »

Pour aller même plus loin, ce sera extrêmement bon signe quand vous aurez ce genre de discours. Cela voudra dire que vous commencer à évoquer les choses et à parler concrètement de vos projets.

1-3 Quand vous commencez en immobilier, situez-vous par rapport aux différents types d’investissements !

C’est un point important à comprendre. Vous pouvez tomber sur des personnes qui investissent et qui sont « adeptes » d’un style d’investissements et qui n’aiment pas du tout les autres manières de procéder.

1-3-1 Les investissements immobiliers patrimoniaux

investissements patrimoniaux quand on débute en immobilierCe que je veux dire par ce type d’investissements immobiliers, c’est simplement que l’immobilier, dans ce cas, est un moyen pour faire une sorte de placement d’argent.

Les personnes qui s’orientent vers ce genre d’investissement immobilier choisissent en général des immeubles ou appartements biens placés.

Ils préfèrent des lieux qui ont de belles côtes et se sentent rassurer qu’avec des biens immobiliers de ce style.

Ils ont tendance à minimiser la rentabilité pour optimiser la « beauté » et le statut du bien immobilier. Souvent, ces investisseurs sont assez « fermés » sur les autres types d’investissements immobiliers locatifs, et c’est tant mieux ! Il en faut pour tout le monde…

A mon sens, sans de grosses trésoreries ou si on débute en immobilier, ce n’est pas judicieux de commencer à investir de la sorte. Si vous possédez une belle trésorerie et que vous souhaitez réaliser 1 ou 2 investissements de ce type, pourquoi pas !

Vous aurez réalisé un bel investissement immobilier qui peut faire une rentabilité nette aux alentours de 4 à 6%. Si c’est plus tant mieux évidemment. Vous aurez aussi en votre possession 1 ou 2 biens qui prendront potentiellement de la valeur dans plusieurs années.

On est d’accord, ça c’est la théorie. Pour augmenter cette théorie de la plus value dans le sens positif et ainsi avoir plus de chance de revendre votre bien plus cher dans quelques années, vous pourrez tenter de trouver des localisations en devenir.

Par exemple : certaines villes ont tendance à voir la valeur de leurs biens immobiliers augmenter au fur et à mesure des années.

De mon côté, je n’aime pas du tout axer ma réflexion sur ces potentielles plus values. Je pars toujours du principe que si il y en a une tant mieux mais sinon ce n’est pas grave car mes biens m’auront fait gagner de l’argent bien avant.

1-3-2 Se lancer en immobilier et gagner de l’argent

bien débuter en immobilierIl s’agit là d’une vision de l’immobilier tout autre. Je pense que c’est une solution intéressante pour bien se lancer en immobilier.

Gardez à l’esprit ! Je veux investir en immobilier et gagner de l’argent tout de suite.

Ce point de vue ambitieux est tout à fait réalisable, c’est de cette manière que les investisseurs type « Cash-Flow » investissent.

Ils cherchent des biens locatifs qui vont coûter (en considérant tous les frais) moins cher à rembourser qu’ils ne vont rapporter d’argent par leurs loyers.

Loyers > emprunt + travaux + notaire + frais divers 

Ce système n’est pas un mythe, il existe vraiment et permet aux investisseurs de ce type de progresser vers la route de rentier.

Si vous regardez de prêt la formule, il y a plusieurs manières excellentes de rendre cette équation très positive en notre faveur. Pour faire très simple, il faut augmenter la partie loyers et tout faire pour diminuer le montant de l’emprunt, des frais de notaire ainsi que tous les autres frais.

Attention, je n’ai pas dit qu’il fallait faire absolument le moins de travaux possible…

Par exemple : moi-même, j’ai 22 lots immobiliers à l’heure actuelle et ils respectent tous ce principe. J’ajouterai même que non seulement ils respectent ce principe du Cash-Flow mais ils le respectent avec des règles précises de calcul.

1-3-3 Comment faire pour gagner de l’argent quand on se lance dans l’immobilier ?

Pour réaliser ce type d’investissements, il y a différentes manières de procéder. En voici quelques unes :

débutez en immobilier dans des villes que vous connaissez–> Trouvez les bonnes affaires en ne négligeant pas la localisation : ce que je veux dire par la localisation c’est essentiellement le fait d’avoir compris le dynamisme d’une ville, d’un quartier et/ou d’une zone géographique.

–> Trouvez des biens avec des travaux à réaliser : vous apporterez ainsi une grande valeur, vous louerez plus cher et vous anticiperez des points importants pour la fiscalité. Celle-ci faisant partie intégrante de l’augmentation de votre cash-flow par la diminution des frais.

–> Commencez par investir dans une zone que vous maîtrisez : vous débuterez mieux en immobilier si vous investissez dans un lieu que vous connaissez. Vous pourrez plus facilement anticiper la demande locative et faire connaissance avec de vrais partenaires. Cela ne change rien au fait que d’innombrables villes en France regorgent de ce type de biens pour se lancer dans l’immobilier.

–> En utilisant des stratégies qui “décoiffent”: que ce soient les stratégies pour améliorer votre achat (financement, négociations, anticipations…) ou des stratégies locatives pertinentes en fonction de la localisation, de la demande et de la rentabilité.

N’oubliez-pas que tout va dépendre de vos objectifs. Mais lorsque vous débutez, vous devez faire vos preuves et montrer que vous savez gagner de l’argent avec votre bien immobilier. 

En ce sens, il semble très délicat de commencer par investir sur des biens immobiliers de type patrimoniaux. Il faut au contraire se lancer dans l’immobilier en montrant qu’on use de stratégies efficaces pour gagner de l’argent.

A ce sujet, pour aller encore plus loin, demandez au banquier de vous ouvrir un compte spécifique cash-flow. Il vous sera utile pour surveiller de très près les entrées d’argent liées à vos investissements immobiliers.

2- Se lancer en immobilier, n’est-ce pas permis à tout le monde ?

Ce pourrait être une phrase bloquante que vous entendrez dans votre entourage. Je ne sais pas pourquoi exactement mais les personnes qui n’investissent pas ou très rarement veulent toujours se persuader que ce n’est pas pour eux ni pour ceux qui les entourent.

C’est une manière de se rassurer en quelque sorte.

2-1 Tu n’as pas d’argent pour te lancer, ce n’est pas pour toi !

Débutez en immobilier et gagnez de l'argentJe le dis et certainement, je me répète : pour se lancer dans l’immobilier, il n’est pas nécessaire d’avoir d’argent !

Vous pouvez tout à fait réaliser des investissements locatifs immobiliers (appartement ou immeuble de rapport) sans avoir d’épargne ou très peu.

Le banquier saura se contenter d’une personne qui sait faire du tri dans ses comptes, qui est capable d’avoir de vrais comptes « propres ».

Il est là pour gérer des risques et donc percevoir vos arguments comme concrets et vérifiables.

Acheter un bien immobilier locatif est donc à votre portée. Il va falloir être stratégique et malin mais pas nécessairement riche avant d’avoir commencé.

2-2 Vous devez changer plusieurs points lorsque vous vous lancez

Progressivement, vous allez apprendre à changer vos perceptions. Il va falloir accepter de ne pas tout savoir dès le départ et accepter de s’informer tranquillement.

Votre vision des finances, votre rapport à l’argent devra changer significativement et progressivement. En maîtrisant les techniques et procédés immobiliers, vous allez comprendre qu’il est possible de gagner de l’argent tout de suite avec l’immobilier en appliquant des choses simples et organisées pour se lancer.

La perception plus large sur l’argent aussi se modifiera, pour ceci, je vous invite à commencer à lire un livre comme “l’autoroute du millionnaire”.

Si vous souhaitez l’acheter ou le consulter, vous pouvez cliquer directement sur l’image…

Malgré son titre un peu direct, il est un excellent moyen à lui tout seul de remettre en question le système financier dans lequel nous vivons ou plutôt dans lequel nous nous sommes installés.

Tout ça est peut être théorique pour l’instant, mais croyez-moi, votre vision sur les finances en général et sur l’argent et l’immobilier évolueront et vous percevrez progressivement l’inexactitude totale des discours de votre entourage ou de vos croyances limitantes.

3- Que faut-il connaître en immobilier pour bien se lancer et bien débuter ?

Pour bien se lancer en immobilier, il faut clairement apprendre les bases théoriques au départ, c’est pri-mor-dial ! Je vois beaucoup de gens qui veulent éviter cette étape pour aller plus vite.

Grave erreur ! En voulant faire l’économie de dizaines de vidéos, ils risquent de perdre non seulement des années de leur vie à réparer une erreur qui sera peut-être irrécupérable mais aussi perdre énormément d’argent.

3-1 Débuter et se lancer en immobilier, c’est apprendre !

apprendre pour bien débuter en immobilierCroyez-moi, investir 1 000 euros dans une formation qui va vous guider pour bien se lancer en immobilier est une stratégie très intelligente.

Ceci ne vous fera pas appartenir à une secte comme vous le diront forcément des personnes autour de vous.

Tous les jours, j’ai des personnes autour de moi qui m’affirment des choses sur 1 immeuble de rapport, sur une zone géographique, sur des artisans, sur la fiscalité qui ne sont issus que de leurs seules croyances. Ils se persuadent de choses qui sont complètement erronées.

C’est fascinant comme l’Homme peut se persuader de choses sans en avoir les fondations prouvées et testées. Le schéma est le suivant pour ces personnes : on me l’a dit, je le sens alors je répète en approfondissant mes croyances.

Ou bien, je préfère accentuer les discours négatifs pour me persuader que ce n’est pas possible. De cette manière, je n’ai aucune raison de passer à l’action.

Vos fondations théoriques de bases en immobilier et en investissement locatif sont donc essentielles et elles doivent être structurées et organisées. Ce point est très important !

Ces bases devront être accompagnées à un moment par le passage à l’action, déterminant pour vos avancées. Sans lui, la formation n’a strictement AUCUN sens !

3-2 Apprenez correctement avec un formateur expérimenté pour vous lancer dans l’immobilier dans les meilleurs conditions !

Formateur en immobilier débuter en immobilierLa formation théorique que vous suivrez ne peut pas être dispensée par quelqu’un qui a réussi 1, 2 ou 3 achats immobiliers.

Il faut que le formateur baigne « profondément » dans l’immobilier depuis de nombreuses années.

Ce point est une nouvelle fois très important. L’investisseur formateur a aussi débuté en immobilier et plus il aura réalisé d’investissements et plus il aura une expérience qui vous sera utile que ce soit d’un point de vue théorique ou dans l’accompagnement (s’il y en a).

Je ne cherche pas à mettre ma formation en avant ici mais je suis désolé de constater que certaines personnes proposent des formations en immobilier en ayant réussi 2 achats immobiliers.

L’immobilier et l’investissement ne se résument pas à 1 appartement T2 loué en courte durée…

Pour terminer ce paragraphe, si vous investissez dans une formation, non seulement vous n’êtes pas un pigeon comme on pourrait vous le faire croire mais en plus, ceci montre qu’au contraire, vous êtes réfléchis et censés.

Prenons un exemple et réfléchissons un peu, seriez-vous prêt à vous lancer dans l’achat d’un immeuble à plus de 150 000 euros sans être sur de n’avoir rien oublié d’essentiel ?

4- Que devez vous apprendre en priorité avant de vous lancer ?

Ces discours sont bien beaux mais par où commencer ? Comment s’y prendre pour démarrer ?

Evidemment, je ne peux pas vous résumer l’ensemble d’une formation en un article mais je veux juste que vous sachiez qu’en immobilier, il y a des priorités pour débuter.

Vous devez déjà bien saisir les différences entre les manières d’investir que nous avons rapidement évoquées au dessus. Si vous débutez, vous devez gagner de l’argent avec vos biens immobiliers, c’est impératif !

4-1 Réfléchissez avec les lieux que vous connaissez !

débutez en immobilier dans des villes que vous connaissezLa réussite de vos premiers investissements lorsque vous vous lancez en immobilier sera gage d’enchaînement dans la suite de votre parcours.

Vous allez devoir déterminer ce que vous pouvez espérer comme chiffres en fonction de la localisation.

Soyons clair tout de suite, la meilleure zone pour investir lorsqu’on débute en immobilier est souvent celle proche de chez vous.

Vous n’avez pas à envier tel ou tel investisseur pour sa localisation, pour ses achats immobiliers.

Il faut trouver l’affaire qui va vous correspondre et si possible dans une ville qui permet de réaliser de belles locations proches de chez vous. Je connais des investisseurs qui ont fait fortune en commençant par investir dans des villes de 2000 habitants.

Attention, je n’ai pas dit que toutes les villes de 2 000 habitants étaient toutes géniales et regorgeaient de pépites. Il faudra bien entendu connaître l’aspect dynamique globale de la ville mais aussi la demande locative REELLE et notamment sur le long terme.

4-2 Déterminez si les villes proches de chez vous sont adéquates

Y-a-t-il de la demande ? Y-a-t-il beaucoup d’immeubles en vente ? Quels sont les tarifs ?

En vous posant ces premières questions et en faisant des essais par l’action, vous allez très vite apprendre des éléments essentiels de votre ville. C’est en vous imprégnant que vous allez franchir des étapes.

Surtout, faites des TEST et ne vous fiez pas aux discours des soi-disants professionnels du milieu qui ne sont souvent expert que d’une partie dans l’immobilier.

Par exemple : un agent immobilier capable de vous dénicher de belles affaires aura 9 fois sur 10 un avis faussé en ce qui concerne les locations, le montant et la fréquence de celles-ci.

Si j’avais écouté certains agents dans un mes premiers secteurs de recherche, je louerai mes T2 350 euros par mois sur le long terme.
Aujourd’hui, après rénovation, je les loue jusqu’à 470 euros…

Ce n’est pas un cas unique, il faut évidemment s’appuyer sur des partenaires mais chacun a son domaine et ne doit pas interférer dans votre partie… C’est bien vous qui devez maîtriser les côtés que vous avez vérifiés. Vos estimations sont les bonnes.

4-3 Pour bien se lancer dans l’immobilier, il va falloir comprendre les travaux

débuter en immobilier travauxCet aspect est très important et demande un peu de temps. Vous ne maîtriserez pas tous les éléments comme ça en claquant des doigts, c’est évident.

C’est exactement pour ceci que c’est important de commencer avec des biens « petits » pour acquérir de l’expérience.

Je conseille également de commencer avec un ou des biens dans lesquels les travaux ne seront pas trop conséquents.

Quand je parle de travaux conséquents, je veux parler surtout de travaux pas « trop lourds » ou « pas trop compliqués ». Commencez avec un bien « sain » dans lequel, il faut refaire toute la rénovation mais pas forcément du gros œuvre. Evitez un ou des biens pour lesquels de gros gros travaux assez spécifiques sont à prévoir.

débuter en immobilier n'attendez pas la perfectionAttention, il y a une différence importante entre le montant des travaux parce qu’il y en a beaucoup et des travaux qui coûteraient cher à cause de leur spécificité…

Par exemple : je suis en train en ce moment d’acheter un immeuble dans lequel, j’ai prévu une enveloppe d’environ 120 000 euros pour les travaux, pour autant, il ne s’agit pas de “travaux très compliqués”. Le plus compliqué risque tout de même d’être certains raccordement aux évacuations.

Je ferai des vidéos très détaillées sur cet immeuble et les travaux. Pour ne pas les louper, je vous invite à vous abonner à ma chaîne en cliquant juste ici.

Allez sur le terrain, intéressez vous et demandez des explications, vous apprendrez énormément et cela sera très utile pour la suite de vos avancées.

4-4 La fiscalité et le financement pour bien se lancer en immobilier

Ces deux points ont aussi leur importance. La fiscalité est importante à anticiper pour éviter de perdre de l’argent « inutilement ».

4-4-1 La fiscalité

fiscalité compréhension débuter en immobilierMême si elle est souvent « l’excuse » ou « le frein » pour certains pour ne pas se lancer, comprenez qu’elle fait partie entière de l’immobilier.

MAIS, ce n’est qu’une composante et au final, ce n’est pas la plus importante !

L’Etat, avec ses différents plans immobiliers, laisse toujours croire que grâce à l’immobilier neuf, on peut réduire nos impôts…

C’est en partie vrai mais ce n’est pas avec ce type d’investissements que vous vous enrichirez, loin de là ! Il y a bien mieux à faire.

Sans entrer dans les détails, rappelez-vous, la fiscalité devra être anticipée mais en aucun cas elle est la partie principale de vos investissements. L’ignorer serait une erreur mais ne se fier qu’à la connaissance de celle-ci pour investir en immobilier en serait une encore plus importante.

4-4-2 Le financement

Sans financement, impossible de réaliser un investissement immobilier à moins que vous ayez déjà une épargne très conséquente.

ami le banquier débuter en immobilierLe financement peut être délicat quand il est mal compris. Il est nécessaire pour ceci de bien comprendre le fonctionnement des banques et à qui vous avez affaire.

Il sera, à mon sens, toujours plus délicat de faire ses preuves avec un banquier qui n’est pas décisionnaire.

Dans ce cas, vous devrez le convaincre et convaincre ses supérieurs.

Ce que je peux vous dire, c’est que vous devrez être au clair pour présenter votre dossier et vous devrez être en mesure de bien le présenter.

Avec des investissements réussis, une logique défiant toute concurrence et des preuves réalisées lors de vos premiers investissements, vous décrocherez des financements.

4-5 Maîtrisez progressivement vos bases essentielles

Vous devez connaître toutes ces bases, c’est très très important, cela ne fera pas de vous un expert mais quelqu’un qui à les bases essentielles pour passer à l’action.

Il faut apprendre le minimum et apprendre sur le dos des erreurs des gens expérimentés.

Vous allez gagner un temps phénoménal et des milliers d’euros. Contrairement au discours de certain, l’apprentissage théorique est ESSENTIEL pour investir sereinement et intelligemment.

Le passage à l’action simultanément ou après l’apprentissage de ces bases sera le déclencheur qui vous fera passer un cap.

Vous pouvez me croire, en quelques mois, les changements peuvent être édifiants si vous vous engagez réellement. Personne ne le fera à votre place.

5- Apprendre de ses erreurs ensuite

débuter en immobilier changer de mindsetLa théorie et la mise en pratique de celle-ci vous permettront d’agir avec des connaissances.

Celles-ci vont vous faire agir de manière structurée et logique. C’est un excellent début en immobilier !

Soyez-en certain, vous ferez des essais et donc des erreurs. Vous penserez avoir trouvé les bons partenaires et BOUM !

Ce ne sera pas comme prévu et il faudra recommencer.

Pas de panique ! C’est normal, tous les investisseurs ont commis des erreurs. La différence entre vous qui aurez pris des semaines pour vous former de manière chronologique, intelligente et progressive et celui qui se sera lancé comme ça, sans stratégie, sera conséquente.

La différence se comptera en milliers d’euros et même en dizaine de milliers d’euros.

Au-delà des chiffres, certaines erreurs (non anticipées) peuvent être irréversibles alors que les petites erreurs qui arrivent après un passage à l’action réfléchi seront très bénéfiques pour votre progression.

6- Lorsque vous commencez en immobilier : apprenez, agissez, apprenez, réagissez !

Votre apprentissage et votre passage à l’action raisonné vont vous permettre d’avancer. Les erreurs que vous commettrez seront « minimes » et vous feront progresser pour vos futurs investissements locatifs.

Après une formation théorique, il y a une erreur à ne pas commettre : celle de ne jamais passer à l’action ! Sans action, rien ne se passera. Quelques soient vos blocages, il faudra avancer progressivement et vous pouvez être certain qu’avec la motivation vous les surmonterez.

C’est exactement en ce sens que le sens de vos avancées doit se faire dans un ordre précis, tout comme la formation théorique que vous envisagerez. Il vous faudra :

  • Apprendre avec une formation théorique construite
  • Agir si besoin pendant la formation (après une certaine avancée)
  • Agir après la formation et commencer à se créer de futurs partenaires ainsi que tenter vos premières offres.
  • Acheter et confirmer la théorie grâce à la mise en pratique
  • Tirer des conclusions importantes du premier, deuxième et troisième achat immobilier
  • Réitérer en maximisant les achats suivants.
  • N’oubliez jamais que vous ne pourrez jamais réaliser votre premier investissement en maîtrisant parfaitement toutes les données : c’est im-pos-sible !

débuter en immobilier vivre ses reves

 

 

 

 

 

Respectez ces principes et je vous garantis que la porte vers votre future vie de rentier s’ouvrira…

Pour en savoir encore plus sur des thèmes similaires, vous pourrez consulter les articles :

La formation courte en immobilier, c’est quoi ?
Comment devenir un investisseur immobilier serein ?

A très vite,

Yann

La surface habitable d’une maison individuelle et la loi Carrez

La surface habitable d’une maison individuelle et la loi Carrez

La surface habitable maison individuelle et la loi Carrez

Bonjour c’est Yann du blog Immobilier Meublé Pas à Pas!

Je voulais évoquer avec vous quelque chose que j’ai vu – une annonce sur Le Bon Coin tout simplement – et je me suis rendu compte qu’il y avait une petite « arnaque ».

Alors c’est une petite arnaque mais qui a une incidence quand même, alors je ne sais pas si c’était par incompétence ou si c’était pour attirer le client, en tout cas on peut considérer que c’était une arnaque quand même. En fait je vais vous parler de la surface prise en compte pour la vente notamment, mais aussi pour une location, et on va parler de la loi Carrez.

 

La surface habitable maison individuelle et la loi Carrez

La SURFACE habitable en maison individuelle, c’est quoi ?

Le petit compromis que j’ai trouvé du coup, c’est que je me suis dit que j’allais en faire une petite vidéo, parce que moi quand je suis allée visiter un immeuble il y a quelques temps, un immeuble de trois appartements, on me dit : « vous avez un T3 au rez-de-chaussée de 70m², un T2 de 65m² au premier étage, et un T2 de 40m² sous les toits ».

Donc effectivement, par rapport au prix, moi je voulais peut-être faire une offre ou négocier… Cet immeuble me paraissait pas mal et je voulais absolument aller le voir. Et du coup je me suis rendu compte que le dernier appartement qui était sous les toits, en entrant, effectivement c’était un T2 plutôt sympa, mais on voyait bien que les 40m² n’y étaient pas si on considérait la pente sous les toits.

Donc, simplement, ils avaient fait très simple : c’était une agence en plus. Ils ne se sont pas pris la tête : ils ont pris la surface au sol qui correspondait comme on calcule une surface, ils ont multiplié la longueur par la largeur et on obtenait quelque chose aux alentours de 40m². Sauf que quand on regardait de près, au final, si on appliquait la loi Carrez, le logement n’en faisait plus que 31m². Donc quand vous regardez la surface globale d’un immeuble, ça change quand même beaucoup de choses – alors pour aller dans les détails peut-être qu’à la campagne ou dans une ville un peu moins « peuplée » ça changerait moins.

Pourquoi ? Parce que la négociation se fait un petit peu autrement. Mais imaginez 9m² à Paris ou dans la région parisienne : on a tout de suite quelque chose qui est d’une importance capitale. Alors je ne suis pas sûr que les agents à Paris ou dans les grandes villes s’amusent à ce genre de choses, mais en tout cas là je l’ai vu. Donc après tout, on peut s’attendre à tout.

Surface habitable maison individuelle : la loi Carrez pour quel type d’habitation ?

Je rappelle que la loi Carrez correspond à tout type d’habitation : les maisons, les appartements, les locaux commerciaux, … Et qu’en fait on ne peut pas compter en surface tout ce qui est au sol et qui n’a pas plus de 1m80 de haut. Sont exclues par cette loi toutes les surface qui ont une hauteur inférieure à 1m80, les balcons et les terrasses. Donc la surface qui doit être calculée pour la loi Carrez, c’est bien la surface d’un appartement, mais on exclut ce qui est vraiment dans les parties les plus pentues, notamment sous les toits.

Quand on a le toit ici, la petite partie sous le toit qui n’a pas 1m80 de hauteur, on ne peut pas considérer la surface qui est au-dessous. On va considérer la surface qui est plus au centre de l’appartement on va dire. Donc je l’ai dit tout à l’heure, cette surface exclut aussi les terrasses et les balcons, donc vous ne pouvez pas voir dans une annonce : « appartement de 40m² » alors qu’on a pris en compte toute la surface au sol ainsi que la terrasse et les balcons.

Soyez attentifs lors des visites !

Je le dis : soyez attentifs quand vous faites des visites. Je sais que quand on débute ça n’a peut-être pas une importance capitale, mais après tout de faire remarquer ce genre de choses ça montre que vous êtes concernés et attentifs et que vous connaissez la loi. Sachez aussi que vous, quand vous allez mettre en location, vous allez bien mettre 31m² loi Carrez, et vous allez préciser qu’il y a un balcon, qu’on a un peu de surface dont on a profité pour mettre des rangements au niveau des parties les plus pentues, …

En profiter pour négocier un peu !

Voilà, il faut être malin une nouvelle fois sur l’annonce, mais vous, vous n’allez pas tricher. Donc il n’y a aucune raison que quand on vous le vende, on triche sur cette surface. D’autant que si on triche, moi ce que j’aurais envie de dire, il faudrait que ce soit quelque chose de positif, il faut que vous en profitiez pour aller négocier : « vous m’avez dit ça, moi je suis venu pour le louer comme ça, je sais comment sont ces surfaces, et là ça ne va pas se passer de la même manière donc je suis obligé de négocier le prix à la baisse ». Ça, ça peut être, pourquoi pas, un petit point qui va vous permettre de gagner quelques milliers d’euros, et tant mieux si c’est le cas.

Surface habitable maison individuelle : que dit la loi ?

Alors sachez quand même que la loi encadre ce point, et c’est pour ça que c’est quand même important de le mettre en avant, donc je vais vous le lire : « Si l’acte de vente mentionne une surface supérieure de plus de 5% de la surface réelle, l’acquéreur peut dans un délai d’un an demander au juge une diminution du prix ». Donc vous voyez que c’est quand même assez protégé, et je vous dis que ça peut se comprendre encore plus dans des villes importantes puisqu’on parle parfois de 1000€, 2000€, 3000€ du m² donc forcément s’il y a une erreur de 9m² ça fait tout de suite une différence dans le prix. Donc sachez aussi qu’à ce compte là, même les frais de notaire peuvent être revus à la baisse.

En général il n’y a pas de triche, mais si vous tombez sur ce genre de triche, vous pouvez toujours faire ce petit rappel et faire en sorte de négocier.

Donc voilà, c’était tout pour cette petite vidéo, regardez un petit peu si vous voulez sur internet ce qu’est la loi Carrez, c’est très simple, vous l’avez compris je pense. Mais elle a son importance puisque c’est elle qui détermine les ventes, les locations, et on ne peut pas parler d’autres surfaces.
Je vous invite à télécharger mon livre dont le lien se situe au-dessous : « 9 étapes essentielles pour acheter, meubler et louer une bonne affaire ». Et je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo !

Articles sur le même sujet :


Ne partez pas tout de suite ! Rire pour l'immoblier

-Pour suivre mes vidéos, abonnez-vous à ma chaine YOU TUBE en cliquant sur le lien juste ici You tube meuble pas à pas
-Si vous préférez le bleu et le design de la page FACEBOOK Rire pour l'immoblier, vous pouvez liker en cliquant sur ce lien Facebook meuble pas à pas
-Surtout ne vous privez pas pour télécharger mon BONUS qui est gratuit et vous apportera des informations utiles pour acheter, meubler et louer une bonne affaire !

Un grand merci à vous et à très bientôt !

Yann

Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Je suis Yann MARJAULT spécialiste en immobilier meublé et je vous propose aujourd’hui une astuce qui pourra vous servir dans tous les domaines.

Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

astuce pour appliquer mes bonnes résolutionsBonjour !

Aujourd’hui, je vous propose cet article “ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions”. Cet article participe à un événement interblogueurs du site « Devenez meilleur » d’Olivier Roland. Ce site est truffé d’astuces pour se développer personnellement et prendre conscience de notre « être ».

Avant de commencer l’article, je tenais à vous donner l’exemple d’un article du blog “Devenez meilleur” qui m’a extrêmement plu. Cet article se nomme : « Le syndrome du travailleur de lumière »
Cet article est une traduction de l’article Lightworker Syndrome de Steve Pavlina.

Cet article montre le lien important qu’il existe entre un certain ancrage dans le monde physique et une certaine connexion spirituelle que certaines personnes tendent à atteindre. Tout au long de l’article Steve Pavlina exprime le déséquilibre possible entre ces « 2 mondes » puis expose progressivement le pouvoir immense qu’un rééquilibre pourrait procurer.

Ainsi tout devient étape : La connexion plus l’ancrage procure une magnifique synergie. Cet équilibre, cette synergie amène un pouvoir qui lui-même procure des responsabilités qu’il va falloir apprendre à gérer.
Le syndrome du travailleur de lumière correspond donc au fait d’avoir peu de son propre pouvoir.
Je vous invite à lire cet article qui est simplement spectaculaire de bon sens en cliquant sur le lien ci-dessus.

1)- Trouver une astuce pour appliquer mes bonnes résolutions : mes conclusions

Tout d’abord, je voulais signaler que je vais évoquer une astuce concernant mon cas, ma situation personnelle et qu’il sera toujours intéressant de découvrir les astuces des autres pour parfois découvrir quelque chose qui nous correspond tout à fait.

Quand je lis des articles ou bien que je vois certaines manières d’agir, que ce soit dans le monde du blogging ou bien de l’immobilier, je me rends compte que certains ont développé un tel MINDSET que leurs faits et gestes deviennent astuces automatisés.

Ce que je veux dire par là c’est que le fait de trouver des astuces pour appliquer ce que l’on dit passe par la réflexion et donc par le fait de vouloir les trouver. Beaucoup d’astuces s’offrent à nous si on veut les découvrir et surtout essayer de les appliquer.

Le schéma pourrait être :
1- Trouver nos résolutions
2- Etre déterminé à les appliquer
3- Commencer à les appliquer
4- Sentir qu’il est difficile de s’y tenir
5- Trouver des astuces pour continuer à les appliquer
6- Essayer et appliquer ces astuces
7- Continuer de trouver des astuces et les appliquer
8- Déterminer ce qui fonctionne le mieux pour nous

En creusant, on se rend compte que beaucoup de « grandes personnes » cherchent des astuces et les automatisent.

2)- Ma meilleure astuce pour appliquer mes résolutions

Tout d’abord, je ne cherche pas à avoir de nombreuses résolutions, je trouve dans mon cas qu’il est important d’avoir quelques objectifs principaux pour lesquels je vais « m’accrocher ».

Si je prends l’exemple de mes résolutions pour l’avancement de mon blog et le fait d’apporter de plus en plus de valeur aux personnes qui me suivent, je vais évoquer ma meilleure astuce :

-« Demander aux gens ce qu’ils veulent et fixer des limites en terme de temps pour leur apporter la solution »-

Ce point me permet d’éviter de me tromper dans les domaines qui vont plaire et du coup de développer la valeur que j’apporte aux autres et aussi de développer mon autosatisfaction. D’autre part, le fait de fixer un délai va m’éviter une procrastination qui peut s’avérer totalement néfaste à l’avancement régulier.

Je suis conscient que cette astuce n’est peut-être pas applicable dans tous les domaines mais me concernant elle « m’oblige » réellement à appliquer ce que je dis tout en respectant des limites de temps.
J’ajouterai que pour me rajouter « une pression positive » supplémentaire, je n’hésite pas à parler à mon entourage de ce que j’ai décidé de faire, ils sauront toujours me demander ou j’en suis dans mes résolutions…

3)- Une astuce supplémentaire liée à une méthode

Je suis obligé de vous citer cette méthode qui permet réellement de ne pas oublier les objectifs que l’on s’est fixé et de les appliquer. Je cite cette méthode car, je l’applique systématiquement à toutes mes résolutions ou objectifs, elle va donc de pair avec ce que je vous ai dis plus haut.
La voici : c’est la méthode SMART que j’ai découverte lors d’un séminaire; depuis, elle me colle à la peau !

Spécifique: Déterminer précisément ce que vous voulez changer.
Mesurable: Il faut être en mesure de déterminer si l’objectif est atteint quantitativement ou qualitativement.
Atteignable: Que dois-je mettre en place pour atteindre cet objectif ? Se créer des sous objectif, un plan !
Réalisable: Que dois-je utiliser pour atteindre cet objectif ? Ou dois-je placer le curseur ? **
Temps: Déterminer les étapes et le temps que l’on s’accorde

**Atteindre la Zone Proximale de Développement, celle qui correspond à se fixer un objectif atteignable tout en procurant une difficulté ni trop petite, ni trop grande.

J’espère que cet article vous a plu. Il participe à un événement inter blogueurs du site « Devenez meilleur » d’Olivier ROLAND auteur du livre « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » dont j’ai réalisé la chronique dernièrement.


Je vous invite à voter pour cet article s’il vous a plu, ceci ne vous prendra quelques secondes… il vous suffit de cliquer sur le lien qui apparaît : vote pour l’article “ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions”.

Je terminerai par cette citation d’un journaliste anonyme :

« Les bonnes résolutions ne gagnent pas à être différées »

Yann

Aide par un copain, un expert, coaching immobilier ?? Bref, il faut un modèle !

Aide par un copain, un expert, coaching immobilier ?? Bref, il faut un modèle !

Bienvenue sur cette nouvelle vidéo !
Découvrez pourquoi il est primordial de s’entourer et de s’appuyer sur l’expérience d’un modèle, d’un exemple ou encore de réaliser un coaching immobilier pour passer à l’action.

Experts, copains, réaliser un coaching immobilier : peu importe, il faut un ou des modèles !

Bonjour, c’est Yann du blog meublepasapas.com !

Bienvenue sur cette nouvelle video !

Alors aujourd’hui je ne vais pas forcément répondre à une question. Par contre je vais remercier notamment trois personnes qui m’ont donné des petits messages d’encouragement. Notamment deux pour qui ça fait un petit bout de temps mais je n’ai pas eu le temps de mettre en vidéo avant.

Donc il s’agit de Charles, Eva et Micro : je vous remercie vraiment pour ces petits messages d’encouragement que vous m’avez laissés sur ma boite mail (contact@meublepasapas.com).

En fait, ces trois personnes m’ont dit : « tu as l’air sincère dans ce que tu dis, ça a l’air vrai, tes chiffres n’ont pas l’air trafiqués, tu nous as donné envie d’investir dans l’immobilier ». Ecoutez, ça c’est déjà un très bon point puisque c’est un des objectifs du blog : je ne veux pas inciter tout le monde à se lancer n’importe comment, mais en tout cas donner envie et confirmer qu’il est possible de faire des choses intéressantes, ça c’est un objectif. Donc que des personnes y croient, je trouve ça extra.

Ce ne sont que des vrais chiffres

Juste un point, j’en profite pour faire la petite parenthèse : je ne trafique aucun chiffre, c’est-à-dire que tous les chiffres que je donne sont vrais au moment où je les donne, et à l’avenir, de toute manière, si je dois faire quelque chose, ce sera de les améliorer.

Alors, je vais revenir sur ce point, et je vais vous expliquer justement un point qui est intéressant en immobilier et qui est même très important, c’est le modèle (sorte de coaching immobilier) et l’exemple qui peut vraiment donner envie. Je l’ai vu en formation, j’ai lu ces messages d’encouragement, donc ça va être l’occasion de faire un petit point dans quelques secondes.

Formations et coaching immobilier : trouver un modèle qui parle !

Alors pour revenir sur ce point sur le modèle, c’est vraiment vos messages qui m’ont fait penser à ce thème pour la vidéo. Pourquoi ? Parce que moi aussi j’ai fait des formations (coaching immobilier et heures de formation) quand j’ai commencé en immobilier. Deux notamment, dont une qui m’a plus particulièrement marqué. Et on a eu tout un passage sur le modèle et l’exemple.

Alors je sais déjà qu’il est difficile de choisir les personnes pour faire les formations en immobilier, on voit quand même quelques blogeurs, quelques personnes qui proposent ce genre de formation. Alors déjà, ce qu’il faut revoir dans un premier temps, c’est qu’on a des formations qui sont assez générales avec lesquelles il est peut-être plus intéressant de commencer quand on est débutant.

Du général vers le spécifique

Et ensuite, on s’en va vers du spécifique : on peut avoir de la division de lot, on peut avoir le fait d’acheter des maisons neuves qu’on découpe pour mettre sur plusieurs terrains, on peut avoir la location courte durée, … Les spécificités, c’est peut-être dans un deuxième temps, sauf certaines formations qui reprennent les bases. En tout cas, quoi qu’il arrive, je sais qu’il est difficile de choisir.

Je ne vais pas revenir là-dessus mais simplement, je voulais rappeler qu’on accroche plus ou moins lors de ces lancements de formations avec les personnages qui les présentent. Alors ça, c’est très connu et c’est logique, on va accrocher plus ou moins avec la manière de parler, avec les thèmes qui nous parlent, si on sent la personne sincère, …

Il y a différents éléments qui font qu’on va accrocher plus ou moins avec une personne. Ce n’est pas tout à fait là-dessus que je vais revenir, mais plutôt sur l’exemple, le modèle en immobilier. Pourquoi ? Parce que quand j’ai fait la formation avec Olivier Seban, c’est ce que je disais tout à l’heure, il parlait d’un modèle et il trouvait que c’était un moment très important en immobilier, puisqu’il allait souvent permettre – quelles que soient ses activités – un déclenchement et le fait de passer à l’action.

Un coaching immobilier, un modèle : le but est de passer à l’action

Ça c’est un point qui est très important dans l’immobilier, puisque oui c’est important de se former, mais souvent on a des blocages au moment de passer à l’action. On a ceux qui passent à l’action sans se former et qui soit ont de la chance (ça ne se passe pas trop mal), soit apprennent avec l’expérience et avancent, soit ceux qui ne se forment pas du tout et qui ont des soucis par la suite (ça c’est vraiment à éviter).

Mais on a aussi de nombreuses personnes qui se forment, et qui ne passent jamais à l’action. Et lui, ce qu’il disait, c’est que ça pouvait être intéressant vraiment de trouver un modèle (soit un blogeur, soit une personne de notre entourage), et d’essayer de suivre son exemple. Si ça passe, si ça marche bien, si le courant passe bien, et que ce que la personne fait nous convient et nous correspond, ça peut être intéressant de la suivre et de la prendre en exemple.

Pourquoi ? Parce que si vous suivez et que vous passez à la pratique grâce à elle, derrière, vous allez trouver vos propres spécificités. Mais par contre, au départ, au moins, vous aurez eu cette attache, ce modèle, qui vous aura permis ce petit déclic qui fait qu’on passe à l’action.

Ce modèle qui est donc souvent comme un déclencheur de passage à l’action (en tout cas si c’est le modèle qui vous correspond c’est ce qui va se passer), sur quels critères ler choisir ?

Sur quels critère choisir un modèle ?

Alors, la première des choses pour qu’il soit légitime, c’est vraiment qu’il ait une expérience et qu’il possède plusieurs biens. Le fait qu’il possède des biens, le fait que vous croyez en ce qu’il fait, le fait que vous voyez ce qu’il fait, ou le fait que vous y assistiez tous les jours parce que vous le connaissez – ça peut arriver, ça permet quand même de se rassurer et de voir que la mise en pratique de ce qu’on a appris est possible. Et ça, c’est déjà un des premiers points que le modèle doit respecter.

Deuxième chose : le modèle, l’exemple, la personne, doit avoir une manière de faire qui vous corresponde. Même dans les attitudes, c’est très souvent une personne qui va être une personne de caractère un petit peu similaire au vôtre, ou alors totalement opposée mais qui va provoquer ce quelque chose chez vous qui va faire que vous allez oser vous lancer. Si c’est quelqu’un qui correspond exactement à votre profil, vous allez vous dire « lui il l’a fait, moi j’ai des connaissances, j’ai fait la formation, ça veut dire que je peux le faire ». Si c’est quelqu’un qui est vraiment à l’opposé au niveau caractère, vous allez vous dire : « il faut que je déclenche ce côté chez moi qui me manque pour passer à l’action », et croyez-moi, rien que’en pensant de cette manière, on arrive à avancer.

Je sais que ça fait très psychologique, mais moi je sais que j’ai eu un modèle, qui était un formateur, et il y avait des choses qui me parlaient en lui. C’est-à-dire par exemple, le fait de déléguer beaucoup parce qu’il n’avait pas envie de s’embêter avec des tâches qu’il n’aimait pas.

Il gardait vraiment les tâches qui lui plaisaient, c’est-à-dire investir, chercher des bonnes affaires, et à côté de ça il avait ce côté un peu fainéant pour la gestion qui ne lui correspondait pas et qu’il faisait faire par d’autres personnes. Ça c’était un côté qui me parlait, parce que je m’y retrouvais, et je me suis dit : « on a des points communs tous les deux, il fait ça, donc il n’y a aucune raison pour que je ne puisse pas le faire ». Un coaching immobilier

Ce que je vous propose aussi quand vous avez trouvé ce modèle, si c’est quelqu’un qui est accessible notamment, faites-vous accompagner lors du passage à l’action. Vous savez que vous avez les armes, vous avez différentes informations, vous avez compris des règles pour acheter : trouvez ce modèle et demandez à ce qu’il vous accompagne soit visuellement dans les affaires que vous allez trouver (demandez-lui à ce qu’il jette un œil), ou alors carrément sur place si c’est possible.

Alors parfois effectivement ce sont des services payants, mais je vous invite vraiment à faire ça lors du premier achat. Pourquoi ? Parce qu’une fois que vous aurez fait ça, que vous allez mettre en place, que votre bien sera loué, vous allez tomber dans les critères que vous vouliez, dans les chiffres que vous vouliez, vous allez voir que c’était une première étape qui était la plus difficile, et derrière il peut se passer énormément de choses.

Voilà c’est terminé pour cette courte vidéo ! J’en ai profité vraiment pour parler de cet exemple et de ce modèle. C’est très court, mais n’oubliez pas, en immobilier on a le passage formation qui est très important. On a le passage aussi où il faut s’entourer, puisqu’il faut s’entourer de monde et voir les personnes qui le font et comment ça se passe pour elles. On a le passage aussi où il faut passer à l’action : on a tous les éléments, on est en recherche, mais on n’ose pas encore et ça c’est souvent le point sur lequel ça pêche. Et au milieu de tout ça, on peut dire qu’on a le modèle et l’exemple à suivre qui doit nous permettre absolument de passer à l’action. Ce n’est qu’une première étape vers, peut-être, une multitude d’achats derrière.

C’était Yann du blog meublepasapas.com ! Je vous invite à télécharger mon livre dont le lien est au-dessous : « 9 étapes essentielles pour acheter, meubler et louer une bonne affaire ». Vous y trouverez plein de petites astuces qui pourront vous aider à démarrer, et peut-être à trouver le modèle.

Et je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube pour avoir accès aux vidéos dès qu’elles sont sur le site !

A très bientôt

Yann

Blog investissement immobilier : pourquoi ce choix ?

Blog investissement immobilier : pourquoi ce choix ?

Bonjour !

C’est Yann du blog meublé pas à pas, aujourd’hui, je réponds à une question judicieuse de Karine : pourquoi Yann as-tu créé un blog sur l’investissement immobilier ? Pourquoi perds tu du temps à donner des informations au lieu de chercher des immeubles ?

 

Un blog investissement immobilier : pourquoi ce choix ?

Bonjour, c’est Yann du blog meublepasapas.com ! Bienvenue sur cette nouvelle video !

Aujourd’hui je vais répondre à une question qui m’a été posée par Karine, qui est en lien avec l’immobilier mais qui est essentiellement en lien avec le blog. J’ai trouvé la question judicieuse et je me suis dit qu’il y avait du monde autour de moi qui m’avait déjà posé cette question, et que donc c’était peut-être l’occasion de faire un point là-dessus. Et peut-être que pour certains ça éclairera différents points concernant les blogs sur l’immobilier notamment.

Pourquoi ce blog Yann ?

Donc la question de Karine c’est : pourquoi un blog investissement immoblier ? Pourquoi tu passes du temps à proposer des articles et des vidéos sur un blog, au lieu par exemple de chercher des biens immobiliers qui vont te rapporter de l’argent ? J’ai trouvé la question judicieuse, donc je vais apporter quelques éléments de réponse tout de suite après.

Alors, tout d’abord, pour répondre à cette question de Karine, je vais déjà préciser que moi, avant de créer mon blog, j’en suivais de nombreux, que ce soit sur l’immobilier ou sur d’autres sujets (mais notamment sur l’immobilier et sur les différentes manières de procéder avec l’immobilier). Pourquoi ? Parce que j’apprenais beaucoup de choses. Donc moi, ça m’a donné aussi envie de créer le mien, et d’apporter des éléments que je ne trouvais pas forcément ailleurs, ou alors que je pouvais tout à fait compléter.

Donc, au fur et à mesure, en fait, on se rend compte que quand on investit dans l’immobilier, ça peut devenir une passion. Ça prend du temps mais ça prend du temps parce qu’on a envie que ça en prenne, donc on s’intéresse, on se développe, et moi ça a été vraiment le moment de mettre par écrit et de proposer des choses, et le blog investissement immobilier m’a paru très bien à ce moment là.

Alors il faut que je précise aussi que je suis beaucoup Olivier Rolland qui est un adepte de la « nouvelle entreprise », et qui créé des blogs notamment, et qui en plus a une formation pour apprendre à créer des blogs, donc ça a été un incitateur supplémentaire. On va dire que ça c’était vraiment un point supplémentaire pour se lancer dans le blogging.

Une passion

Un autre point aussi, quand je vous disais tout à l’heure que l’immobilier devenait une passion, c’est que comme toute passion on apprend après à développer d’autres activités autour de cette passion. Comme moi concernant l’immobilier, j’ai développé plusieurs activités, je suis en passe d’en développer d’autres. Donc ça englobe forcément le fait d’acheter, de louer, de louer sous différentes formes, mais ça concerne d’autres points, et le bloging en fait partie. Ça permet une nouvelle fois de compléter le côté passion.

Apprendre en donnant !

Autre point supplémentaire, je me suis rendu compte avec le fait d’écrire des articles que plus on en écrivait, plus on faisait des vidéos, et plus on apprenait. Alors pourquoi ? C’est un peu un principe en sciences de l’éducation : plus on cherche à apporter des informations aux autres et plus on apprend nous même. Simplement parce qu’on se met à poser par écrit ou à l’oral ce qu’on a déjà en tête, et parfois on se surprend à amener des éléments supplémentaires.

Ça permet de poser en quelque sorte sa réflexion à l’écrit. Et autre point aussi, c’est que pour ne pas dire de bêtises, on va parfois écrire sur un thème ou un sujet, et on est obligés d’aller prendre des informations – alors pas forcément sur d’autres blogs – mais dans des registres officiels, ou sur le net, ou alors par l’expérience. Et on est amené toujours à progresser. Quand je me suis rendu compte de ça aussi, ça m’a motivé pour faire plus d’articles et amener encore plus de valeur, et surtout amener des choses qui sont réelles, vraies, vérifiées, que ce soit par l’expérience ou par le côté légal.

Faire des recherches et progresser…

Alors, pour compléter ce point là justement, je me suis rendu compte qu’en faisant des recherches, on améliore ses propres capacités sur ce qu’on pratique dans l’immobilier. Alors ça peut être valable pour toutes les choses pour lesquelles on se passionne et pour lesquelles on cherche à s’améliorer, mais en immobilier ça fonctionne. Je vais vous donner un exemple idiot : sur les petites maisons où je fais de la colocation courte durée, j’ai payé la première année la taxe d’habitation, alors que je n’avais pas à le faire.

Alors ça c’est quand même quelque chose, ça parait idiot, on va avoir plein d’appartements, mais c’est une petite chose que j’ai découverte après. Pourquoi ? En discutant avec quelqu’un pour qui ça paraissait complètement logique alors que pour moi ça ne l’était pas du tout à ce moment là. Donc, voilà, les rencontres, le fait d’avancer, faire des recherches, permettent justement de s’améliorer sur tous les points et à tout moment. Ce n’est pas parce que quelqu’un possède 20 biens immobiliers ou 20 lots qu’il n’a pas encore des choses à apprendre, et qu’il n’a pas parfois des choses à apprendre de personnes qui sont plus « débutantes ».

Se lancer des défis

Alors autre point peut-être encore plus personnel, c’est que moi j’ai vraiment pour idée – je l’avais mis sur mon blog comme défi – j’ai vraiment pour idée d’écrire un livre, qui sera basé à la fois sur mes expériences immobilières, et sur le psychologique lié à l’immobilier (enfin j’ai mes petites idées). Et surtout, une nouvelle fois, je compte apporter dans ce livre (soit au format numérique, soit au format papier, soit les deux – certainement les deux d’ailleurs), j’ai vraiment envie d’apporter non seulement mon ressenti, ma manière de voir, mes expériences, mais surtout j’ai envie d’apporter des éléments qui pourront permettre à tous ceux qui commenceront à lire ce livre d’y trouver des choses intéressantes pour débuter ou pour compléter les formations.

Donc le meilleur moyen quand même pour s’inspirer dans l’écriture, c’est déjà d’avoir l’expérience dans ce genre de domaine, et la deuxième des choses c’est aussi d’écrire : plus on écrit, plus on se rend compte des possibilités qu’on peut amener aux autres, plus – comme je vous le disais tout à l’heure – on apprend des choses, et plus on aura un livre qui sera conséquent. Je vais reprendre l’exemple du livre d’Olivier Roland sur lequel j’ai écrit une chronique : je crois qu’il a mis 4 ans ½ pour le finir. Pourquoi ? Parce qu’il avait vraiment pour idée d’en faire un best-seller, et d’apporter des éléments scientifiques qui prouvent tous ses dires.

Alors je ne prétends pas du tout faire quelque chose à ce niveau-là, mais ce sera quand même l’idée d’apporter quelque chose de bien, voire de très bien. En tout cas je l’espère. Donc, rien de tel que d’écrire et de s’enrichir de la connaissance des autres.

S’entraîner pour écrire un livre

Un autre point aussi auquel je pense fortement, je vous ai parlé du livre, mais il y a quelque chose que j’ai en tête très certainement et qui sera – alors ce n’est pas pour tout de suite, et une nouvelle fois le but c’est d’apporter quelque chose de très cohérent par rapport à ce que je pratique – mais certainement qu’à long terme l’idée sera de créer une formation ou de créer quelque chose dans un domaine précis qui pourra aider des personnes qui sont vraiment en recherche. Alors moi je ne serai vraiment pas du tout en idée de faire ma propre formation qui est bien jolie, qui me plaît à moi. Non, ce ne sera pas du tout ça l’idée. L’idée, ce sera de créer quelque chose qu’on m’aura demandé, que les personnes souhaitent avoir et qu’elles n’ont pas trouvé, quelque chose de différent. Et derrière, l’idée ce sera vraiment d’essayer de construire ça en réponse au questionnement qui me sera proposé. Donc ça, ça sera un peu plus loin. Pour l’instant, tout le contenu que je propose est gratuit, et j’essaie vraiment d’apporter le maximum de valeur à ce contenu.

Voilà Karine, un petit peu les éléments que je pouvais t’apporter par rapport au blogging, je sais que parfois ça parait un peu marketing, on ne comprend pas pourquoi des gens passent du temps à le faire… Moi ce que je peux dire, c’est que même si parfois il y a des intérêts derrière, plus ou moins larges (personnels, d’apports aux autres, ou peut-être plus tard commerciaux), il ne faut pas perdre de vue que moi je cherche vraiment à faire un blog à mon image.

J’essaie d’apporter des éléments qui sont cohérents, je me renseigne toujours pour ne pas dire de bêtises, et quoi qu’il arrive, l’idée ce sera vraiment d’apporter de la valeur et de garder du contenu qui servira pour ceux qui écoutent ou pour ceux qui lisent. Blog investissement immobilier

Je crois que je peux même généraliser un peu, je connais quelques bloggeurs, pour tous quasiment, l’idée c’est vraiment de partager sa passion, d’apporter des éléments concrets et des choses qui réussissent. Donc je sais que parfois ça parait un peu bizarre que les gens passent du temps, ça fait très commercial, très marketing, mais quand il n’y a rien à vendre, on voit bien que ce n’est pas le but premier.

Voilà Karine, j’espère avoir répondu à ta question. Moi ce que je voulais vraiment t’apporter dans cette vidéo, à toi et certainement à beaucoup de personnes qui sont dans mon entourage et qui se demandent parfois pourquoi je passe du temps à créer des vidéos : la première des choses qu’il faut retenir, c’est que je souhaite créer un blog qui soit à mon image, qui apporte du contenu que je vérifie et que j’estime au plus juste puisqu’il est issu du travail que je mène en parallèle de mes investissements et aussi de mon expérience. L’idée, c’est de continuer à progresser et d’apporter de plus en plus de valeur et de plus en plus de contenu qui aura de la valeur. A l’avenir, un livre, peut-être une formation. Donc pour l’instant je ne peux pas te donner plus d’éléments, mais voilà un peu les objectifs que je voulais annoncer. Blog investissement immobilier .

En tout cas moi je vous dis à très bientôt. Vous pouvez télécharger mon livre dont le lien est juste au-dessous : « 9 étapes essentielles pour acheter, meubler et louer une bonne affaire ». Vous y trouverez déjà quelques petites astuces.

Et je vous invite aussi à vous abonner sur la cloche qui doit se situer en haut, de manière à avoir toutes mes vidéos en temps et en heure !

Voilà je vous dis à très bientôt !

risus. Curabitur nunc leo pulvinar ut quis, dolor. amet,