Investir dans un studio : ce qu’il faut savoir

Investir dans un studio : ce qu’il faut savoir

L’investissement dans un studio fait souvent office de premier achat. Ce type de logement nécessite souvent peu d’aménagement et si ils sont bien situés, ils trouvent souvent preneur.

Le rendement brut locatif élevé des studios attire de nombreuses personnes qui investissent en masse dans ce type de bien. Si vous en faite partie, voici les points sur lesquels vous devez vous focaliser.

L’emplacement

L’emplacement est le premier critère où vous ne devez pas faire, ou peu, de concession. Votre studio doit se trouver à proximité d’un pôle universitaire ou hospitalier, là où se trouve les étudiants. Ou à minima, près d’un arrêt de bus ou de tram stratégique. Les hypercentres peuvent aussi intéresser les étudiants dans certaine ville.

Il vous faudra choisir avec soin vos locataires pour éviter les loyers impayés. Pour cela, les étudiants sont une cible digne d’intérêt car ils constituent une grande part des demandes.

Pourtant, c’est une cible avec des capacités financières peu élevé. Il faudra ainsi que les parents ou autres figures se portent garants. Vous pouvez vous informer sur leurs revenus afin de vous rassurer sur leur potentiel à vous payer le loyer. Mais attention à la dégradation du logement, en effet les étudiants sont une population qui change très régulièrement d’habitat. Ainsi ils ont un attachement moindre au bien, et de ce fait sont plus susceptibles d’en prendre moins soin.

Le marché immobilier

Enfin, informez-vous sur la santé du marché immobilier dans la ville où vous souhaitez investir, et calculer la rentabilité de votre studio. Cette rentabilité va vous permettre de vous projetez pour savoir si l’affaire que vous souhaitez acheter est réellement intéressante financièrement.

En conclusion, beaucoup de critères sont à prendre en compte pour trouver un studio rentable. Mais cela reste les investissements les plus intéressants pour un investisseur débutant. Si vous souhaitez vous former à ce genre d’achat, Meublé pas à pas vous propose des formations de niveau débutant à avancé qui seront vous aiguillez pour vos premières démarches.

Quelle est la meilleure ville pour investir en 2023 ?

Quelle est la meilleure ville pour investir en 2023 ?

Les bonnes opportunités ne manquent pas au sein de l’hexagone. Et les opportunités commencent déjà par le choix de la ville où vous souhaitez investir. Voici une sélection des villes à potentiel.

Afin de faire cette sélection, quatre critères ont été retenus. D’abord, le prix des biens, la rentabilité moyenne de la ville, la présence d’un pôle étudiant et la tension locative.

 

  • Saint-Étienne. Connue pour son passé minier et industriel, cette ville à plusieurs pôles étudiants, avec un réseau de transport en commun efficace. De ce fait, plusieurs quartiers peuvent être visés pour un potentiel achat. Elle reste aussi l’une des villes les plus abordables, puisque le prix d’un studio démarre à 35.000€. Le bémol est que la tension locative est assez faible.

 

  • Perpignan. Cette ville ensoleillée du Sud-Ouest, proche de la mer Méditerrané et du massif des Pyrénées, sera satisfaire vos appétits d’investisseur. En effet, là-bas la rentabilité avoisine les 5,5%, avec des premiers prix à 50.000€.

 

  • Paris. Si vous avez des fonds ou une capacité d’emprunt suffisante, notre belle capitale reste l’un des spots les plus prisés des rentiers en immobilier. En effet, la tension locative atteint des records inégalés dans le territoire et les prix de location sont très élevés. La stabilité économique de Paris, en ce qui concerne l’immobilier, paraît inébranlable. C’est pour cette raison qu’elle reste l’une des villes les plus sûres pour l’investissement locatif.

 

En plus de ces trois villes intéressantes, nous pouvons citer : Clermont-Ferrand, Avignon, Toulouse, Marseille, Rouen, Le Havre, Nîmes ou encore Lille. Elles sont toutes dignes d’intérêt et l’une d’elle doit être proche de chez vous !

Il est à présent temps de choisir le lieu et le type de bien que vous allez louer, en fonction de votre capital ou de votre capacité d’emprunt. Chez meublé pas à pas nous vous proposons diverses formations de niveau débutant à confirmé, qui vous permettront d’acquérir les savoir-faire indispensables pour pouvoir investir dans la ville de votre choix.

Comment utiliser Airbnb en immobilier locatif ?

Comment utiliser Airbnb en immobilier locatif ?

Airbnb est une plateforme créée en 2007 par deux jeunes designers soucieux de la saturation dans le monde de l’hôtellerie. En quelques années, l’entreprise est devenue le site de référence pour les locations touristiques chez l’habitant. C’est un outil puissant que vous pouvez utiliser pour vos locations.

Si vous pensez que votre bien meublé à du potentiel en ce qui concerne la location saisonnière ou touristique, la plateforme Airbnb peut vous aider. Ce site va vous permettre de mettre en avant votre bien en renseignant des critères tels que : avoir un accès Wi-Fi , avoir des équipements disponibles, avoir la climatisation, etc.

Après leurs passages, les locataires vont ensuite noter votre logement, ainsi que l’accueil ou encore le lieu de séjour. Ce sont ses notes qui vont vous permettre de louer le bien avec efficacité.

Louer avec Airbnb : comment faire ?

Mais pour louer votre bien via Airbnb, il existe d’autres points tout aussi important. D’abord, vous aller devoir prendre soin de la présentation sur le site. En effet, si vous regardez les annonces les plus populaires elles ont plusieurs points communs. Les photos prisent du logement et de l’environnement sont qualitatives. La présentation est attrayante et les équipements complets.

Ensuite, soyez cohérent. L’équipement de votre logement en connexion internet est un critère incontournable que les utilisateurs recherchent en priorité. Si vous vous trouvez dans des régions ensoleillées et chaudes, il vous faudra vous munir d’une climatisation. En bref, équiper votre bien en vous mettant à la place des potentiels locataires.

Enfin, ayez un prix juste. Analyser la concurrence de votre secteur. Regarder quelques biens similaires au vôtre et proposer un prix concurrentiel pour que votre logement se démarque.

Cependant, la vigilance est de mise en ce qui concerne la législation française qui devient plus stricte pour les locations touristiques de ce type. Par exemple, certaines villes vont créer des quotas. À Saint-Malo, 12,5% est la nouvelle limite en ce qui concerne la part des locations meublés (source tf1info.fr).

Pourquoi investir dans l’immobilier en Europe ?

Pourquoi investir dans l’immobilier en Europe ?

Ces dernières années, les grandes villes de l’est et du sud de l’Europe ont eu le vent en poupe en ce qui concerne les investissements immobiliers. En effet, sur internet de nombreux investisseurs partagent leurs marges hallucinantes… Zoom sur ce type d’actif.

Quelles sont les villes d’Europe les plus intéressantes en termes d’investissement immobilier ?

Budapest, Madrid ou encore Lisbonne, voici des lieux qui sont privilégiés par les investisseurs locatifs. Leurs avantages sont multiples.

D’abord, ces villes présentent des niches fiscales intéressantes.

Prenons l’exemple de Budapest. Là-bas, l’imposition sur vos loyers nets, après taxes, est seulement de 15%. Ce qui constitue une imposition très faible en comparaison à d’autres pays.

De plus, selon la loi de non double imposition, vos revenus ne seront pas imposés une deuxième fois en France. De nombreux exemples comme ceux-ci existent en Europe, et chaque pays présentent une spécificité qui saura vous séduire.

Paradoxalement, les temps de crise que nous traversons mettent en avant le fait que l’Europe est un lieu qui va sécuriser vos investissements. De nombreux rentiers venant des quatre coins du monde viennent investir en Europe. Pourquoi ? Car c’est un vieux continent avec une économie stable (pour la plupart des pays). Ce qui va rassurer les investisseurs.

Cependant, l’investissement à l’étranger présente quelques points négatifs

D’abord les législations sont différentes de la France. Il se peut que vous soyez un expert dans l’hexagone, mais un novice à l’étranger.

Ensuite, la langue est une barrière importante. Il va falloir échanger avec des interlocuteurs qui parlent une langue qui n’est pas la votre. Dans ces cas là, les discussions techniques peuvent relever du casse-tête. L’apprentissage de l’anglais parait être un minimum pour l’investissement à l’étranger.

En résumé, l’investissement en Europe reste l’investissement le plus sûr et le plus intéressant si l’on choisit un endroit stratégique. Cependant, il vous faudra rester à l’affût des législations et des changements politiques ou sociétaux qui peuvent avoir un impact direct sur l’économie immobilière du pays.

Pour connaître les destinations les plus intéressantes, nous avons fait un article spécialement dédié à cela : dans quelles villes européennes investir ?

Assurance de loyer impayé : ce qu’il faut savoir

Assurance de loyer impayé : ce qu’il faut savoir

Dans l’aventure de l’immobilier locatif, il peut arriver que vos locataires, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent pas vous payer. Zoom sur une solution qui peut vous permettre d’économiser beaucoup.

L’assurance de loyer impayé est une assurance fonctionnant comme tout autre assurance. Il vous suffira de souscrire auprès d’un assureur pour pouvoir bénéficier de cette sécurité financière. Pour y souscrire, rapprocher vous d’une assurance physique ou en ligne. Afin de trouver une offre intéressante, les comparateurs en ligne sont très efficaces car ils vous proposeront une large gamme d’assurances à des prix souvent plus bas. En sachant que ce type d’assurance vous coûtera au alentour de 3% du montant du loyer, charges et taxes comprises. En sachant que ce montant est déductible de vos revenus fonciers.

Les garanties de l’assurance de loyer impayé

En plus de vous couvrir en cas de loyer impayé ou de loyer dégradé, les assurances peuvent vous proposer différentes garanties en fonction de vos besoins :

  • indemnisation des loyers perçus peu importe le type de locataire (étudiant, travailleur temporaire ; intermittent du spectacle, personne avec un CDD, etc.)
  • indemnisation contre la non location de votre bien ;
  • indemnisation des frais de procédure de recouvrement (frais liés aux huissiers et avocat) ;
  • indemnisation des frais liés à la procédure d’expulsion ;
  • indemnisation du départ furtif ou du décès du locataire ;
  • indemnisation contre les dégradations, en fonction de l’ampleur des dégâts ;

En conclusion, pour vous prévenir d’un locataire qui ne paye pas ou toutes les autres formes de charges qui peuvent advenir liées à vos locataires, l’assurance de loyer impayé est incontournable.

Afin d’avoir les conseils d’un spécialiste de l’investissement locatif et ainsi d’éviter les erreurs de débutant, vous pouvez faire confiance à Meublé pas à pas et ces nombreuses formations sur l’investissement immobilier.

Comment calculer le taux de rentabilité de votre bien en location ?

Comment calculer le taux de rentabilité de votre bien en location ?

Il y a des calculs qui sont incontournables lorsque l’on recherche un bien rentable. Le taux de rentabilité d’un bien immobilier en location en fait partie. Voici la méthode la plus simple pour connaître cette valeur.

Le taux de rentabilité est le rapport coût/bénéfice

Pour connaître cette valeur, il va vous falloir passer par plusieurs étapes de calcul :

En premier lieu, vous allez devoir calculer la rentabilité brute d’un bien. Elle est le rapport entre les loyers annuels que vous recevez et le prix d’acquisition du bien, complétés par les frais de notaire et de probables travaux. Cette rentabilité s’exprime en pourcentage. Cette estimation va vous permettre d’avoir une première idée de la rentabilité d’un bien. En sachant qu’une bonne rentabilité dépasse les 5%.

Rentabilité brute = (loyer annuel x 100)/prix d’achat

Ensuite, avec l’aide de cette valeur vous allez pouvoir calculer avec plus de finesse cette rentabilité, en effectuant le calcul de la rentabilité nette de charge. Ici, il va s’agir de prendre en compte les différentes charges locatives (taxe foncière, frais d’assurance, frais d’agence de gestion, et autres) :

Rentabilité nette de charges = (loyer annuel – charges locatives) x 100 / prix d’achat

La dernière étape va être de calculer la rentabilité nette nette, c’est à dire celle qui va vous permettre de savoir avec précision la rentabilité final de votre bien, après impôts et autres charges fiscales auxquelles vous pourrez être soumis.

Les calculs peuvent être différents en fonction de votre imposition. Mais en général, il s’agit de ce calcul :

Rentabilité nette = (loyer annuel) – (toutes vos charges et impôts liés au logement) x 100 / prix d’achat

En conclusion, calculer la rentabilité brute d’une ou plusieurs locations va vous permettre de connaître avec plus de précision le marché et ainsi d’acquérir de l’expertise. Pour avoir une valeur plus précise lorsque vous souhaiter acquérir un bien, vous devez calculer la rentabilité nette nette. Chez meublé pas à pas, nous vous proposons diverses formations de niveau débutant à confirmé, qui vous permettront d’acquérir cette expertise.