La sous location d’un mobil home dans un camping : comment bien l’anticiper ?

gérer la sous location d'un mobil home dans un campingVous pensez que investir dans un mobil home dans un camping peut être rentable mais qu’il est difficile de gérer la sous location ?

Vous pensez peut être qu’être loin du camping est un vrai problème pour la sous location du mobil home ?

Où bien vous croyez même que gérer la sous location d’un mobil home dans un camping est tellement problématique que ça ne vaut pas le coup de se lancer dans le fait d’investir dans un mobil home !

Croyez-en mon expérience ! Gérer la sous location de votre mobil home dans le camping, ce n’est rien ! C’est même très reposant au final.

Pour le coup, je me souviens très bien l’inquiétude que j’avais à ce sujet il y a maintenant presque 10 ans. Si j’avais su que c’était aussi simple, j’aurai évité de me stresser pour rien.

Pour vous éviter cette inquiétude, je vais vous donner 8 astuces simples pour gérer au mieux votre sous location d’un mobil home dans un camping.

Vous allez même automatiser cette partie pour n’avoir plus que des choses agréables à faire.

1- Faites de la sous location de mobil home dans un camping vous-même !

Gérer la sous location de mobil home dans un camping revient à dire : trouver des locataires, encaisser l’argent et les accueillir.

1-1 Comment trouver des locataires pour faire de votre mobil home un investissement rentable

Il convient de multiplier les annonces, de tester une multitude de chose (annonces, réseaux, partenariats, marketing de niche, …) et ainsi de déterminer les procédés qui fonctionnent dans votre situation pour remplir votre mobil home.

Sans entrer dans plus de détails, il existe des tonnes de solutions pour cartonner et ainsi sous louer votre mobil home un maximum de nuitées durant la saison.

Quand vous aurez trouvé les méthodes qui fonctionnent, il convient de s’organiser : envoyer les mails avec les contrats, prévenir la personne qui gère vos états des lieux, …

Ce n’est qu’une question d’entraînement, je vous assure que l’on trouve les méthodes pour optimiser notre temps et même déléguer la quasi totalité des tâches.

1-2 Gérer l’état des lieux du mobil home initial et final

Ce point est important ! Il n’a que pour unique but de vous faire percevoir ce que le travail d’accueil représente.

Vous allez très vite déceler les attentes et les limites. Peut-être même que vous risquez de mettre en place des choses pour faciliter l’état des lieux qui est une base importante de la sous location du mobil home.

Je vous conseille même de faire quelques samedi complets (au moins un) pour vous rendre compte des exigences que cela représente.

Vous pouvez me croire, vous en tirerez obligatoirement de belles leçons indispensables pour savoir ce que vous pouvez exiger ou non de la personne qui gérera vos futures locataires.

1-3 Mon organisation pour gérer mes sous locations de mobil home

J’adore ce travail mais j’ai eu très vite besoin de gagner du temps pour que ce travail de sous location ne me prenne pas trop de temps libre en dehors de mon travail. Voici comment je m’y prends :

Je trouve les locataires, je les enregistre dans un tableau Excel que j’ai crée moi-même, ils reçoivent le contrat et les documents à me retourner.

Dans ces documents se trouvent les coordonnées de la personne qui va les accueillir. Ils savent qu’ils doivent prendre contact avec elle et plus avec moi.

En parallèle, je gère les virements sur un compte spécifique et la personne qui gère mes états des lieux reçoit mon tableau avec toutes les coordonnées des locataires.

Ceci me prend environ 5 minutes pour chaque location et quelques vérifications de virements bancaires.

C’est exactement en écrivant ces mots que je me rends compte de l’importance d’avoir une personne qui gère les entrées sorties en toute sérénité. Je fais une totale confiance et on s’envoie quelques textos de temps en temps.

Il arrive même que ce soit les personnes qui gèrent mes états des lieux qui me trouvent des locataires.

2- Soyez au clair avec votre manière de gérer la sous location et l’état des lieux d’un mobil home dans un camping

C’est un peu la conséquence du premier point.

Soyez très clair avec ce que vous souhaitez, ce que vous exigez pour l’état des lieux de votre mobil home.

Précisez bien ce que vous souhaitez pour l’accueil et définissez aussi comment doit être gérée la sortie des locataires.

La personne gérante vous fera ses propositions car elle est habituée, vous n’aurez plus qu’à définir les petits détails supplémentaires qui vous tiennent à cœur.

Je vous donne deux exemples pour ma situation :

Je tiens absolument à ce que le petit cadeau d’accueil ainsi qu’une carte soient déposés sur la table lorsque les locataires entrent dans le mobil home. Je veux simplement que leurs vacances débutent dès l’entrée.

Ensuite, à la sortie, je fais remettre la caution directement pour éviter de gérer des remises à contre coups. Ceci est un risque (si un problème n’est pas vu dès l’état des lieux final) mais je veux que ce soit simple et ne pas gérer des remises de cautions moi-même.

Mes attentes et demandes sont très claires avec les micro entrepreneurs qui gèrent ces entrées sorties de mobil home et cela se passe très bien.

3- Demandez des conseils pour trouver des personnes qui gèrent l’état des lieux des mobil home en toute légalité

Avant de se mettre d’accord, il convient de trouver les personnes qui gèrent les états des lieux et qui, au final, gèrent une grande partie de la sous location du mobil home.

Pour ceci, il existe différentes méthodes :

  • Les campings vous proposent des personnes : ils font ceci pour être certain que vous travaillerez avec des personnes bien déclarées.

Pour information, vous avez tout intérêt à le faire pour des raisons de légalité mais aussi pour des questions de frais qui vous serviront à diminuer le résultat fiscal imposable.

  • Les autres propriétaires de mobil home : ils peuvent être en mesure de vous conseiller une ou deux personnes qui gèrent les états des lieux des mobil home.
  • Le bon coin et les annonces : vous pouvez également sélectionner des annonces de personnes inscrites en prestation de service.

Ce sera à vous de rencontrer plusieurs personnes ensuite et ainsi de faire votre choix.

Une petite astuce consiste aussi à demander combien de mobil home gère la personne seule.

En règle générale, il est difficile d’assurer une certaine qualité quand la gestion dépasse 15 mobil home pour une personne seule.

Certains proposent aussi de gérer la sous location des mobil home dans le camping. Une nouvelle fois, c’est un choix ! Mais il sera très difficile d’obtenir la même rentabilité que si vous trouviez les locataires seuls.

Quand on voit le travail minimum que cela représente, c’est bien dommage de ne pas se décarcasser un peu mais une nouvelle fois, cela dépendra des objectifs de chacun.

4- Testez en entretien plusieurs personnes susceptibles de gérer la sous location de votre mobil home

Ce point rejoint fortement celui au dessus. N’hésitez pas à tester et à changer de prestataire si cela ne vous convient pas.

gérer la sous location d'un mobil home dans un camping comment faire ?Je parle des prestataires qui feront l’état des lieux du mobil home pas la sous location complète puisque je préconise plutôt de trouver les locataires seuls.

Rien ne dit que vous trouverez la bonne manière de fonctionner du premier coup, ce n’est pas grave du tout.

Comme je vous le disais, attention au nombre de mobil home gérés en simultané par le prestataire de service.

Une quinzaine par personne reste un nombre « raisonnable » sinon, il aura tendance à bâcler l’accueil de certains locataires.

Pour revenir exactement sur le sujet concerné, n’hésitez pas à rencontrer physiquement les personnes susceptibles de faire vos états des lieux et à faire des « entretiens ». La manière de voir des personnes vous en dira long sur leurs procédés.

5- Bien expliquer vos attentes en termes de gestion de l’état des lieux (exigences, souplesse, procédés, …)

Bien évidemment, vous êtes clients dans l’histoire et vous savez ce que vous voulez offrir à vos locataires.

Vous devez être clair sur vos attentes. Vous voulez peut être que l’on parle de votre carte, que votre cadeau de bienvenue soit visible, que l’on insiste sur la propreté, sur le fait de ne pas fumer à l’intérieur…

Bref, vous savez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas dans la gestion de la sous location de votre mobil home.

Le prestataire et donc les locataires doivent le savoir, c’est très important pour votre sérénité.

Ne faites pas que « donner des ordres » sur vos attentes. Les prestataires accueillant ne peuvent pas que « appliquer vos attentes », vous devez aussi leur faire comprendre la souplesse dont vous êtes prêt à faire preuve (un accueil le lendemain matin de l’arrivée par exemple).

En résumé, vous avez des exigences, c’est normal ! Mais ne pas faire preuve de souplesse ne servira qu’à augmenter votre stress et à mettre en avant les côtés négatifs des états des lieux d’entrée dans le mobil home.

Votre objectif à vous doit être :

« je suis serein car l’état des lieux est fait comme il faut et dans la bonne humeur. En cas de soucis, je sais que les prestataires font le nécessaire pour combler les manques éventuels. »

6- Pensez au bien être de vos locataires dès leur arrivée pour l’état des lieux initial

Pour pousser un peu ce point, je ne vais pas évoquer uniquement l’accueil avec le petit cadeau et le sourire.

Je vais évoquer l’accueil un peu particulier en cas de soucis.

Prenons un exemple :

Vos locataires arrivent tardivement suite à de pénibles bouchons sur la route. Leur arrivée se fait à 22h30 au lieu de 16h30.

Le prestataire doit avoir la solution qui peut être :

Les clés sont dans un boitier blindé sur la terrasse du mobil home

Les locataires ont évidemment le code

Le prestataire a prévu un petit mot sympa en précisant qu’il passerait le lendemain pour l’état de lieux initial

Un panier gourmand les attend pour les réconforter.

C’est exactement ce type de choses que vous devez avoir prévu avec l’entreprise qui vous fera les états des lieux.

Croyez-moi, si vous prévoyez ce type d’urgence, vous allez limiter considérablement les problèmes

7- Prévenez votre hôte et vos locataires dès la sous location du mobil home enregistrée

Dès que vous avez trouvé les locataires par vos annonces, vous devez informer votre prestataire et donner les coordonnées des locataires.

Vous devez informer les locataires qu’ils seront accueillis par votre prestataire.

A partir de la réservation, vous vous débarrassez du relationnel qui vous prendrait beaucoup de temps. Votre prestataire donnera absolument toutes les informations nécessaires et certainement mieux que vous ne l’auriez fait.

Pour ma part, dès la location réservée, un mail récapitulatif part et explique tout en détail avec les coordonnées des personnes à joindre à partir de ce moment là.

En parallèle, l’entreprise qui fait les états des lieux reçoit les coordonnées des locataires avec les dates de réservations, le lien se fait ainsi aisément.

Votre rôle est de trouver les locataires uniquement, c’est dans ce domaine où vous devez exceller. Le reste est programmé de manière minutieuse pour ne pas avoir d’ennui.

8- Mettez des fiches explicatives dans votre mobil home

C’est un point capital pour éviter les appels ou autres embêtement financier par exemple.

Les fiches comportent les numéros à appeler en cas d’urgence et les rappels sur où trouver certains éléments en cas de panne.

Par exemple :

Vous stockez des ampoules dans un cabanon, les locataires doivent savoir comment les trouver pour éviter d’appeler le service de dépannage du camping qui vous prendra 15 € par intervention.

Ne négligez pas ces précisions et profitez en pour mettre des choses importantes sur l’affiche.

Conclusion : Jusqu’où êtes-vous prêt à déléguer la partie sous location du mobil home dans le camping ?

Je pense que si vous avez lu jusqu’ici, vous avez compris que pour ma part, je souhaite que la sous location de mes mobil home dans les campings se fasse de manière de plus en plus autonome et automatisées.

Mon rôle est clair et net : trouver un maximum de locataires, conserver les coordonnées de tous mes locataires et faire en sorte de remplir mon mobil home chaque année. Je ne souhaite pas gérer plus que ça la partie logistique.

Si vous voulez être dans cette optique, vous pouvez me croire, cela se fait tranquillement et simplement.

La sous location de votre mobil home dans le camping n’est donc pas du tout un problème. Celle-ci doit évidemment être autorisée par le camping et ensuite, à vous de la mettre en place.

A très bientôt,

Yann

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
dolor. elit. consectetur Praesent ut tempus
%d blogueurs aiment cette page :